GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Antonio Guterres officiellement désigné à la tête des Nations unies

    media Le Portugais Antonio Guterres (g) aux côtés du Sud-Coréen Ban Ki-moon auquel il succèdera le 1er janvier au poste de secrétaire général de l'ONU. New York, le 13 octobre 2016. REUTERS/Brendan McDermid

    Antonio Guterres, ancien Premier ministre portugais et Haut commissaire aux réfugiés, a été officiellement nommé par acclamation secrétaire général de l’ONU. Il prendra son poste dès le 1er janvier 2017. Les défis qui l’attendent sont très nombreux. Dans son discours inaugural, il s’est donc posé en rassembleur.

    Avec notre correspondante à New York,  Marie Bourreau

    « J’ai l’honneur d’annoncer que son Excellence Antonio Guterres a été nommée par acclamation secrétaire général de l’ONU », a déclaré sous les applaudissements Peter Wilson, président de l’Assemblée générale.

    C’est la neuvième fois seulement que l’Assemblée générale connait un tel cérémonial. La quasi-totalité des ambassadeurs des 193 Etats membres sont là pour acclamer et écouter le discours du polyglotte Antonio Guterres qui s’exprime en anglais, portugais, espagnol et dans un français impeccable : « Sans paix, la vie est vide de tout son sens. Mais la paix est aujourd’hui et malheureusement la grande absente dans notre monde. »

    Et Antonio Guterres le sait, il sera attendu dès ces premiers jours à la tête de l’ONU sur le conflit syrien : « Maintenant, il est plus important de s’unir parce que le risque pour la communauté internationale et la sécurité collective sont tels qu’il est grand temps de se battre pour la paix. »

    Habile négociateur, le nouveau secrétaire général assure vouloir être, un « honnête médiateur ». « Je ferai mon possible », dit-il « pour servir la cause de la paix pour le peuple syrien ».

    A (re) écouter → Le Portugais Antonio Guterres, futur secrétaire général des Nations unies (Européen de la semaine)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.