GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: deux femmes accusent Donald Trump d'attouchements sexuels

    media Donald Trump, une pancarte «Les femmes avec Trump» dans les mains, lors d'un meeting à Lakeland, le 12 octobre 2016. REUTERS/Mike Segar

    Le New York Times publie ce jeudi matin deux témoignages de femmes qui affirment avoir été sexuellement agressées par Donald Trump. Le candidat à la présidentielle est déjà très ennuyé par une vidéo de 2005, dans laquelle il fait des remarques obscènes. Ce nouvel épisode est déjà à la Une de la presse américaine.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Pourquoi Donald Trump n’a-t-il pas écouté les conseils des républicains bienveillants à son égard, ceux qui lui conseillaient de clore le chapitre désastreux de ses propos obscènes en faisant tout simplement des excuses ? Le candidat a préféré se venger, invitant au dernier débat présidentiel d’anciennes maîtresses de Bill Clinton dans les années 1990.

    Conséquence de ce déballage, des femmes accusent aujourd’hui le candidat à la Maison Blanche d’attouchements sexuels. Dans le New York Times, elles affirment, comme Jessica Leeds, avoir été convaincues de s’exprimer publiquement en regardant le dernier débat.

    Cette dernière a fait un voyage en avion aux côtés de celui qui n’était alors qu’un promoteur immobilier. « Ce fut un choc lorsque brusquement, ses mains étaient partout sur mon corps. Il emplissait mon espace vital. C’était comme une pieuvre, comme s’il avait six bras. Il était partout. Et quand il a mis sa main sous ma jupe, c’était trop, c’était trop, je me suis enfuis », rapporte-t-elle.

    La deuxième femme affirme que Donald Trump l’a embrassée contre son gré en 2005 lorsqu’elle travaillait comme réceptionniste à la Trump Tower, appartenant au milliardaire américain.

    → A (RE)VOIR : [Cap sur la Maison Blanche] Trump et ses propos obscènes

    Donald Trump dément formellement ces vieilles affaires, mais le candidat a ouvert la boîte de Pandore, et dans le climat délétère de cette fin de campagne, personne ne sait quelles peuvent être les conséquences de cette énième affaire scabreuse. Les journaux reçoivent de nouveaux témoignages, comme si la descente aux enfers ne devait pas cesser.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.