GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: déluge d'accusations à caractère sexuel contre le candidat Trump

    media Donald Trump, entouré de ses fières partisanes, en meeting à Charlotte le 14 octobre pour faire face aux accusations à caractère sexuel pleuvant sur sa campagne. REUTERS/Mike Segar

    Les accusatrices de Donald Trump se multiplient. Lors du débat de dimanche dernier, le candidat républicain avait affirmé qu'en dépit de ses propos de vestiaire sur les femmes, datant de 2005 et révélés dans une vidéo désormais célèbre, il ne s'était jamais mal comporté à leur égard. Depuis, une dizaine d'entre elles sont venues contredire cette déclaration d'innocence. Elles se plaignent d'avoir été, à un moment ou à un autre, victimes de harcèlement, voire d'agression sexuelle de la part de M. Trump.

    Avec notre correspondant à Washington,  Jean-Louis Pourtet

    Kristin Anderson est l'une des deux dernières femmes à avoir témoigné, vendredi 14 octobre 2016 auprès du quotidien The Washington Post, de sa rencontre avec le magnat new-yorkais au début des années 1990. « La personne à ma droite, que je ne connaissais pas à l'époque, et qui était Donald Trump, a mis sa main sous ma jupe », assure-t-elle.

    Quelques heures plus tard, à Los Angeles, Summer Zervos, qui avait participé à l'émission de téléréalité de Donald Trump, The Apprentice, a déclaré avoir elle aussi été victime de ses avances : « Il m'a demandé de s'assoir près de lui. Ce que j'ai fait. Puis il m'a prise par l'épaule et a commencé à m'embrassert et à me parler agressivement. Et il a mis sa main sur mes seins. J'ai reculé et je suis partie. »

    Summer Zervos (à droite), en moment de révéler aux côtés de son avocate ses relations passées avec Donald Trump. REUTERS/Kevork Djansezian

    Hillary Clinton ne commente plus, laissant Donald Trump faire face seul

    Que répond l'accusé ? « Ces histoires sont de la pure fiction. Ce sont des mensonges diffusés par les médias et la campagne de Clinton pour essayer de conserver le pouvoir sur notre pays », assure-t-il.

    La candidate démocrate, Hillary Clinton, a ses propres problèmes avec les révélations que distille au goutte-à-goutte WikiLeaks sur ses emails. Elle laisse donc son rival s'auto-détruire. Aucune réunion publique pour les prochains jours. L'ancienne secrétaire d'Etat passe son temps à lever des fonds et à se préparer pour le dernier débat de mercredi à Las Vegas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.