GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Jeudi 18 Avril
Aujourd'hui
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a présenté jeudi sa démission au chef de l'Etat Ibrahim Boubacar Keïta, qui l'a acceptée, selon un communiqué de la présidence. Cette démission intervient à quelques heures de l'examen par l'Assemblée nationale d'une motion de censure du gouvernement déposée par des députés de l'opposition, mais aussi de la majorité.

    Amériques

    Aide humanitaire en Haïti: Ban Ki-moon est déçu par la communauté internationale

    media Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le 15 octobre 2016 aux Cayes, en Haïti. REUTERS/Andres Martinez Casares

    Plus de dix jours après le passage ravageur de l’ouragan Matthew, Haïti peine à se relever : plus de 175 000 personnes sinistrées sont toujours dans des abris provisoires, à survivre dans des conditions plus que précaires. L’ONU estime que près d’un million et demi de Haïtiens ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Ban Ki-moon est venu samedi 15 octobre 2016 plaider la cause du pays. Mais la trop faible réponse des bailleurs de fonds déçoit le secrétaire général des Nations unies.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

    Auprès des familles contraintes depuis 10 jours de s’entasser dans des salles de classe d’un lycée des Cayes, Ban Ki-moon s’est voulu rassurant. « Tous les gens dans le monde sont avec vous », leur a-t-il dit. Sauf qu’à son retour à Port-au-Prince, le chef de l’ONU n’a pas caché sa déception face à la très faible mobilisation internationale :

    « Je sais que la situation économique mondiale n’est pas favorable et je sais qu'il y a une certaine fatigue de la part de certains pays, mais la situation actuelle, la catastrophe qui a frappé ce pays à travers cet ouragan Matthew, est indescriptible. Je suis déçu par la réponse de la communauté internationale. J’espère sincèrement et j’exhorte les principaux bailleurs à prêter main forte. »

    Lundi, les Nations unies ont lancé un appel d’urgence pour fournir l’aide humanitaire aux sinistrés. Il s’agit d’une question de vie ou de mort, a rappelé Ban Ki-moon. Mais sur les 120 millions de dollars nécessaires, pour l’heure seuls 13 % ont été financés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.