GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Levée de l'embargo contre Cuba: lors du vote à l'ONU, Washington s'abstient

    media Une réunion contre l'embargo américain imposé à Cuba, à l'université de La Havane, ce mercredi 26 octobre 2016, un jour avant le vote à l'ONU. REUTERS/Stringer

    Depuis 1992, l'Assemblée générale des Nations unies se prononce chaque année sur une résolution réclamant la fin de l'embargo américain imposé à Cuba ; presque une habitude. Ce mercredi 26 octobre 2016, lors de ce vote, les Etats-Unis, par la voix de son ambassadrice Samantha Power, a décidé de s'abstenir : une première, puisque les Américains ont toujours voté contre ! Cette « nouvelle approche » a été très bien accueillie par les 193 membres de l'Assemblée des Nations unies.

    Les ambassadeurs latino-américains, asiatiques et africains se sont succédé à la tribune de l'hémicycle pour dénoncer l'embargo américain sur Cuba. Sous des applaudissements nourris, Samantha Power, l'ambassadrice américaine à l'ONU, a ensuite fait part de la nouvelle politique américaine vis-à-vis de Cuba.

    « Aujourd'hui les Etats-Unis s'abstiendront, a-t-elle déclaré sous les applaudissements. Au lieu d'isoler Cuba, comme l'a toujours répété Barack Obama, notre politique a isolé les Etats-Unis, y compris ici à l'ONU. Sous l'égide du président Obama, nous avons adopté une nouvelle approche ».

    Mais cette abstention ne veut pas dire que les Etats-Unis ferment les yeux sur « les politiques et pratiques du gouvernement cubain », a précisé Samantha Power, en se disant « très préoccupée par les graves violations des droits de l'homme ».

    La résolution condamnant l'embargo a donc été adoptée avec 191 voix pour et 2 abstentions. Israël a pris l'habitude, ces dernières années, de suivre le vote américain sur cette question cubaine.

    Le texte du projet de résolution se « félicite de l'amélioration des relations » entre La Havane et Washington. A la tribune, le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez Parrilla, a rappelé que les « dommages causés à la population par ce blocus sont incalculables ».

    Mais c'est au Congrès américain de voter la levée de l'embargo. Et le Congrès étant dominé par les Républicains, les élus ont promis la semaine dernière de maintenir le blocus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.