GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Sri Lanka: Rajapakse a été élu président avec 52,25% des voix (résultats officiels)
    • Iran: quarante arrestations lors de manifestations à Yazd contre la hausse du prix de l'essence (agence)
    • Hong Kong: un policier a été blessé à la jambe par une flèche tirée par un manifestant (forces de l'ordre)
    Amériques

    [Reportage] Colombie: journée «portes ouvertes» dans le Front 57 des FARC

    media membre des Forces armées révolutionnaire de Colombie (FARC), le 23 septembre 2016. REUTERS /John Vizcaino

    En Colombie, un mois après la victoire du « non » au référendum sur la paix, la difficile renégociation de l’accord avec les Forces armées révolutionnaire de Colombie se poursuit. De nouvelles propositions doivent être présentées aux FARC ce vendredi 4 novembre. Sur le terrain, les guérilleros multiplient les initiatives pro-paix. Lundi, ils ont ainsi organisé dans tous les campements du pays une grande « veillée pour la paix et la réconciliation ». Au cœur de la jungle du Choco, dans l’est du pays, le 57e Front des FARC a ainsi ouvert ses portes.

    De notre correspondante,  Marie-Eve Detoeuf

    Les invités sont arrivés par grappes, en chaloupe ou en hors-bord. Ils sont plus de 300, qui ont navigué pendant des heures sous une pluie battante. Une invitation des FARC ne se refuse pas. Pour recevoir tout ce monde le temps d’une nuit, les guérilleros ont installés des baraquements de fortune dans la jungle.

    D’un côté, il y a les Indiens dits Emberas, qui ne parlent pas espagnol et qui ne se mélangent pas. Il y a des paysans, des travailleurs, presque tous des Afros. Il y a les musiciens et les comédiens chargés d’animer la veillée. Il y a quelques journalistes. Et il y a les pasteurs évangéliques. Les prêtres catholiques, eux, n’ont pas reçu à temps l’invitation.

    L’opération « portes ouvertes » des FARC visait d’abord les églises du pays. L’opposition des pasteurs et des curés à l’accord de paix semble avoir pesé dans le résultat du référendum. Et les FARC, marxistes et athées, veulent leur tendre la main. Le commandant Pablo Atrato s’en explique : « Si nous nous battons pour le bien-être du peuple, nous devons respecter ses croyances. » C’est dire si les FARC jouent l’ouverture !

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.