GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Canada: Justin Trudeau «impatient» de travailler avec Donald Trump

    media Idéologiquement, Justin Trudeau partage sans doute plus d’atomes crochus avec les démocrates et Hillary Clinton qu’avec Donald Trump. REUTERS/Mark Blinch

    Au Canada, comme ailleurs dans le monde, l’élection de Donald Trump a pris tout le monde par surprise. Les visées protectionnistes du 45e président américain inquiètent les économistes canadiens car près de 75% des exportations ont les Etats-Unis comme destination. De son côté, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a rapidement félicité Donald Trump pour sa victoire et dit être « impatient » de travailler avec le président élu.

    Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

    Idéologiquement, Justin Trudeau partage sans doute plus d’atomes crochus avec les démocrates et Hillary Clinton qu’avec Donald Trump. Le Premier ministre canadien sait cependant qu’il doit entretenir de bons rapports avec le dirigeant du puissant pays voisin.

    Non seulement l’économie du Canada repose en grande partie sur le contenu des milliers de camions qui passent quotidiennement la frontière, mais sa sécurité dépend aussi de la puissance américaine. Voilà pourquoi Justin Trudeau a profité d’une assemblée publique dans la journée pour envoyer ce message à Donald Trump : « Les relations entre le Canada et les Etats-Unis s’appuient sur des valeurs communes, nous partageons des rêves et des espoirs. Nous travaillons toujours très bien ensemble. Nous sommes forts parce que nous nous écoutons et nous nous respectons. »

    Plusieurs économistes au Canada se demandent quel effet aura l’arrivée à la Maison Blanche d’un président prêt à revoir l’accord de l’Alena sur les échanges de marchandises. Certains ont même déjà calculé le nombre d’emplois perdus si les tarifs douaniers américains augmentent pour les produits canadiens. D’autres experts font valoir que Donald Trump risque de s’en prendre aux relations commerciales avec le Mexique, avant de s’intéresser à son voisin du Nord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.