GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: les FARC et le gouvernement ont conclu un nouvel accord de paix

    media La Havane le 12 novembre 2016: Ivan Marquez, le négociateur des FARC (de dos), salue son homologue du gouvernement colombien Humberto de la Calle sous le regard du ministre cubain des Affaires étrangères Bruno Rodriguez (G). REUTERS/Enrique de la Osa

    Après le rejet de la précédente mouture de l’accord de paix par le référendum du 2 octobre dernier, la guérilla des Farc et le gouvernement colombien ont poursuivi les discussions à La Havane pour aboutir hier à un nouveau traité pour tenter de sauver la paix. C’est «un meilleur accord» a déclaré le président Juan Manuel Santos.
     

    Le président colombien, récent prix Nobel de la paix, se veut résolument optimiste après la signature de ce nouvel accord, après trois semaines environ de négociations supplémentaires menées à Cuba. Juan Manuel Santos espère que les opposants à la première version de l'accord de paix, ceux qui avaient voté « non » au référendum du 2 octobre, accepteront cette fois de soutenir le processus. Le président Santos, dans une déclaration à la télévision colombienne, samedi soir, a même salué « particulièrement » les partisans du non.

    On ne connait pas encore avec précision le contenu de cet accord, qui n’a pas encore été dévoilé dans son intégralité. Mais on sait déjà que les FARC se sont engagés à effectuer un inventaire de leurs biens dans le cadre de la réparation aux victimes et que l'accord ne sera pas inscrit dans la Constitution colombienne, comme il était prévu dans la version précédente du texte.

    Les ex-guérilleros pourront participer à la vie politique

    Juan Manuel Santos: «Ce nouvel accord est meilleur» 13/11/2016 - par RFI Écouter

    Concernant la participation des ex-guérilleros à la vie politique il n'y aura pas de changement fondamental par rapport au texte précédent. Sur ce point crucial aux yeux des opposants à l'accord de paix, Juan Manuel Santos a expliqué qu'il était impossible de revenir en arrière. « Le clan du « non » réclamait avec insistance l’exclusion des chefs des FARC de la vie politique. Je comprends que c’est le sentiment de beaucoup de Colombiens. Je tiens à le dire avec franchise ; sur ce point il n’y a pas eu de progrès autour de la table de négociation à la Havane.
    Il est important que les Colombiens comprennent que la raison d’être d’un processus de paix est justement d’amener les rebelles à déposer les armes et faire de la politique dans un cadre légal. Les négociations avec les FARC ne sont pas une exception et ne peuvent pas l’être. Les FARC sont une émanation de la politique et leur but dans la futur est de faire de la politique sans les armes.
    »

    « Je reconnais que ce nouvel accord est meilleur, a conclu le président colombien. Il nous a permis de nous unir » mais on ne sait pas si une nouvelle consultation sera organisée pour valider cet accord remanié.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.