GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Amériques

    Etats-Unis: Steve Bannon, un haut conseiller très critiqué

    media Stephen « Steve » Bannon (centre) applaudit la victoire de Donald Trump à la présidentielle, à New York, le 9 novembre 2016. REUTERS/Jonathan Ernst

    La nomination de Stephen Bannon en tant que chef de l’équipe de conseillers à la Maison Blanche provoque une controverse aux Etats-Unis. Steve Bannon qui était le directeur du site d’extrême droite Breitbart est devenu en août dernier le directeur de campagne du candidat Trump.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Des deux hommes clés de l'administration Trump nommés dimanche 13 novembre, il est à coup sûr le moins consensuel. Steve Bannon est connu pour ses éditoriaux incendiaires. Contre l’avortement, par exemple, qu’il assimile à « l’Holocauste ». Ou contre l’establishment politique. C’est à lui qu’on attribue la promesse de « purger le marigot » énoncée par Donald Trump. L’homme est proche du Tea Party, et fut l’un des plus fervents supporters de la campagne contre Barack Obama lorsque Donald Trump doutait de sa nationalité américaine.

    Ses prises de position en tant que directeur de Breitbart, le site de la « droite alternative », inquiètent Nihad Awad, directeur d’une importante association musulmane : « Je n’arrive pas à imaginer comment le président des Etats-Unis peut faire venir un sectaire, un homme qui va diviser l’Amérique encore plus, pour qu’il soit son bras droit sur la stratégie à la Maison Blanche, l'un des postes les plus importants à la Maison Blanche, la maison du peuple. »

    Steve Bannon est-il réellement antisémite et raciste ? L’équipe Trump le nie farouchement, accusant les médias de vouloir semer la discorde. L’homme est toutefois proche des suprématistes blancs. On retrouve d’ailleurs sur le site internet de Breitbart des articles en faveur du drapeau confédéré, considéré comme le symbole de la ségrégation raciale aux Etats-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.