GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil: la présidence Temer à nouveau écornée par des affaires de corruption

    media Marcelo Calero, ici en mai 2016. EVARISTO SA / AFP

    Au Brésil, la démission du ministre de la Culture provoque une nouvelle crise politique au sein du gouvernement de Michel Temer. Le président conservateur, très controversé, qui a pris le pouvoir, après la destitution de Dilma Rousseff doit faire face à nouvelles accusations de corruption dans le gouvernement. C’est le cinquième ministre qui quitte le gouvernement depuis sa prise de pouvoir en mai dernier.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Nommé il y a 6 mois par le président Temer, le ministre de la Culture n’avait depuis pas cessé d’essuyer les vives critiques des milieux artistiques brésiliens - opposés à la décision initiale de Michel Temer de supprimer le ministère de la Culture. Une décision sur laquelle le président était finalement revenu et avait confié le portefeuille à Marcelo Calero.

    Pour justifier sa démission du gouvernement, ce dernier accuse son collègue ministre et secrétaire général du gouvernement. Geddel Vierra Lima aurait fait pression sur lui pour qu’il intercède en sa faveur dans le cadre d’un projet immobilier – dont l’autorisation était soumise à l’Institut du patrimoine historique, rattaché au ministère de la Culture.

    Un scandale de trafic d’influence qui touche de nouveau l’un des proches ministres du président brésilien. Geddel Vierra Lima est l’un des principaux artisans de la loi d’austérité économique, soutenue par le président Temer, mais très controversée.

    En fin de semaine, l’ancien gouvernement de l’Etat de Rio, membre du PMDB, le parti du président Temer, a été arrêté, et mis en prison préventive. Il est soupçonné de corruption et blanchiment d’argent. Plus de 80 millions d’euros auraient été détournés des caisses publiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.