GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Cuba: quand la CIA voulait tuer Fidel Castro

    media Alama ya CIA kwenye makao makuu ya Idara ya ujasusi y Marekani katika mji aw Langley, Virginia. AFP PHOTO/SAUL LOEB/FILES

    Le dirigeant cubain est mort à 90 ans et a survécu à onze présidents américains et pourtant, les Etats-Unis n'avaient pas ménagé leurs efforts pour essayer de se débarrasser de lui. Une commission d'enquête sénatoriale avait dans les années 1970 recensé huit projets d'assassinats. La Havane en avait compté une vingtaine et un documentaire tourné pour la télévision britannique va jusqu'à évoquer 638 complots.

    L'échec cuisant la baie des Cochons, ce débarquement d'exilés cubains en 1961, est resté dans l'Histoire. Mais ce mémorable fiasco est loin d'être le seul complot anticastriste orchestré par la CIA à avoir tourné court. L'agence de renseignement a débordé d'imagination : cigare piégé, stylo piégé. Le poison aussi : pour un Castro féru de plongée, la CIA envisageait de contaminer sa combinaison sous-marine ou encore de piéger des coquillages à l'explosif.

    Tentative d'assassinat pure et simple, atteinte à son image, l'attentat capillaire est ainsi envisagé sous le nom d'« opération barbe » : de la crème dépilatoire pour priver « El commandante » de son emblématique collier.

    Pour le discréditer, la CIA projette encore de disperser un hallucinogène, du LSD, dans un studio de télévision, où il doit prendre la parole.

    Certains évoquent ainsi plus de 630 complots. Autant de scénarios déjoués ou abandonnés, mais qui attestent à quel point le « Lider Maximo » a représenté pendant des décennies une véritable obsession aux yeux des services de renseignement américains.

    → A (re) lire : Cuba: «El comandante» Fidel Castro est mort

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.