GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Steven Mnuchin, un loup de Wall Street au Trésor américain

    media Steven Mnuchin est le troisième dirigeant de Goldman Sachs placé aux commandes du Trésor depuis les années 90. REUTERS/Mike Segar

    Aux Etats-Unis, Donald Trump n'est pas à une contradiction près. Le candidat anti-establishment vient de nommer ce mercredi un ex de la place financière new-yorkaise, au poste de secrétaire au Trésor. Il s’appelle Steven Mnuchin. Il n’est pas arrivé là par hasard. C’est un fidèle du futur président américain.

    Steven Mnuchin et Donald Trump se connaissent depuis quinze ans. Les deux hommes s'apprécient. Ils fréquentent les mêmes lieux huppés de New York, parmi lesquels les galas du Metropolitan Museum ou les tribunes des courts de tennis de l’US Open. Alors, quand Trump se déclare candidat à la présidence, Mnuchin se lance dans sa campagne. Il en finance une partie, durant la primaire, avant d’en devenir le directeur financier après la convention républicaine.

    Cet engagement est aujourd’hui récompensé par Donald Trump. Mais le choix de Mnuchin est étonnant. Durant sa campagne, à longueur de meetings, Trump a brocardé les businessman new-yorkais. Mais une fois élu, il nomme au Trésor un archétype de ces loups de Wall Street tant décriés. Steven Mnuchin a en effet passé 17 ans chez Goldman Sachs. Il y a géré les titres adossés à des prêts immobiliers. Ces fameux produits financiers à l'origine de la crise des subprimes.

    Mais Mnuchin évite miraculeusement la tempête. En 2008, il a déjà quitté Goldman Sachs depuis six ans. L'homme profite même de la situation en rachetant des actifs immobiliers à IndyMac Bank, un prêteur immobilier californien alors en faillite. Pour un montant d’un milliard et demi de dollars. Six ans plus tard, en 2015, il revend ces actifs deux fois plus cher. Sa recette : exproprier les emprunteurs incapables de rembourser leurs prêts.

    Depuis sa nomination par Donald Trump, Steven Mnuchin a annoncé qu’il allait mettre en œuvre un certain nombre de promesses du candidat républicain. Comme la réduction de l’impôt sur les bénéfices des entreprises à 15%. Mais Steven Mnuchin doit encore être adoubé par le Sénat. A la suite d’auditions où il devra répondre de ses liens étroits avec Wall Street, et de l’influence qu’ils pourraient avoir sur ses décisions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.