GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump dévoilera sa méthode contre ses potentiels conflits d'intérêts

    media Donald Trump dans le Wisconsin, le 5 avril 2016. Scott Olson/Getty Images/AFP

    Donald Trump annonce (sur le réseau social Twitter) qu’il va se mettre en retrait des affaires afin de se consacrer à sa mission de président des Etats-Unis. Le président élu annonce une conférence de presse le 15 décembre pour expliquer comment il compte éviter les conflits d’intérêts entre son empire immobilier et ses nouvelles fonctions.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    La loi n’imagine pas de conflit d’intérêts pour le président des Etats-Unis. Celui-ci est censé n’avoir qu’une seule préoccupation : les affaires du pays. Cette règle prévoit toutefois qu’aucun élu ne peut recevoir paiement ou cadeau d’un gouvernement étranger. Et depuis l’après-guerre, les locataires de la Maison Blanche, les Bush, Carter, Clinton, ont tous confié leurs intérêts à un gestionnaire anonyme. Barack Obama, sans fortune personnelle, n’était pas dans ce cas.

    Tous avaient rendu publics leur déclaration de revenus et l’état de leur fortune. Une règle à laquelle le président élu a refusé de se plier. Donald Trump l’a prouvé, il n’hésite pas à transgresser les tabous. Si, comme il l’a maintes fois annoncé, il passe la main à ses enfants, ces derniers sont aussi ses principaux conseillers dans les affaires politiques et la gestion d’un empire qui a des intérêts dans le monde entier.

    Les démocrates ont demandé un audit du Congrès sur ces éventuels conflits d’intérêts, sans recevoir de réponse à ce jour. Le public devra se contenter des tweets du président élu, en attendant des explications après ses déclarations d’intentions sur les réseaux sociaux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.