GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Donald Trump va nommer le général James Mattis à la Défense

    media Le général James Mattis, le 27 juillet 2010 à Washington. REUTERS/Yuri Gripas

    Donald Trump a annoncé jeudi 1er décembre lors d’un meeting à Cincinnati dans le cadre de sa tournée de remerciements son intention de nommer James Mattis au département de la Défense, l’équivalent du ministère de la Défense. Ce général, issu du corps des marines, a pris sa retraite il y a trois ans. Il est connu pour ses positions contre l’accord sur le nucléaire iranien.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    L’Iran est un dossier sur lequel les positions de Donald Trump et du général Mattis se rejoignent. Le militaire n’a jamais fait mystère de son scepticisme sur cet accord. « Téhéran est une menace permanente pour les Etats-Unis, a-t-il expliqué récemment, le prochain président va faire face à un drôle de bazar ». Le voilà désormais en position d’avoir une influence sur ce dossier.

    Pour être effectivement nommé au Pentagone, le général devra obtenir une dérogation du Congrès. La loi prévoit qu’il faut avoir quitté l’armée depuis sept ans, avant de pouvoir occuper un poste politique. L’ancien Marine a pris sa retraite en 2013 après 40 ans de service. James Mattis a combattu en Irak et en Afghanistan avant de représenter les Etats-Unis à l’Otan.

    Ceux qui l’ont côtoyé craignent que la cohabitation avec le futur président et surtout avec ses conseillers ne fasse des étincelles. Le général Mattis n’a en effet pas l’habitude de faire des concessions. Ses troupes l’ont surnommé « le moine guerrier » ou encore « le chien enragé ». Un surnom que Donald Trump n’a pas hésité à employer pour décrire son futur ministre de la Défense.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.