GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: un mois après son élection, Trump n’a pas changé sa méthode

    media Donald Trump s'adresse à des milliers de partisans dans une grande salle à Fayetteville, en Caroline du Nord, la deuxième étape de sa tournée de remerciement engagée la semaine dernière. REUTERS/Shannon Stapleton

    Donald Trump a été élu président des Etats-Unis voilà un mois tout juste, il prendra ses fonctions le 20 janvier. Le candidat républicain, par le biais du suffrage indirect, a été élu avec un plus grand nombre de délégués que sa rivale Hillary Clinton, mais sans le vote populaire. La candidate démocrate a perdu, tout en ayant recueilli près de 3 millions de voix de plus que le futur président. Ce dernier, enfermé dans la tour Trump de New York, constitue son cabinet et reste fidèle à la méthode de communication peu orthodoxe qui a fait son succès pendant la campagne.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    Donald Trump ne doit pas sa victoire à l’establishment. Il a d’ailleurs constamment raillé les élus au cours de la campagne, promettant d’ « assainir le marigot ». C’est ainsi qu’il explique la tournée de remerciements entreprise à travers les Etats-Unis.

    Une série de meetings destinés à saluer le « peuple de Trump », ces anonymes qui l’ont porté au pouvoir. La méthode de celui qui est désormais le président élu n’a pas changé. Il communique directement à travers les réseaux sociaux avec ceux qui sont plus des supporters que des électeurs.

    Des tweets rageurs à l’aube sur la gestion des affaires de l’Etat, ou des messages sur Facebook après des émissions de télé. Rien ne lui fait plus plaisir que d’insulter la presse, qu’il souhaite museler.

    Ni les élus ni les reporters ne joueront leur rôle habituel de filtre entre lui et ses fans. Donald Trump se délecte d’ailleurs en faisant huer les journalistes dans ses meetings. Est-ce bien présidentiel, a-t-on demandé à Kellyane Conway, qui fut la directrice de campagne du candidat ? « Il va falloir s’y habituer, si le président élu Trump gouverne ainsi, c’est donc présidentiel », a répondu la stratège.

    → A (re) lire : Etats-Unis: les élus décontenancés par les tweets de Donald Trump

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.