GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 24 Juillet
Jeudi 25 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil : le gel des dépenses publiques inquiète l’ONU

    media La proposition d'amendement à la Constitution du Brésil décidée par le gouvernement Temer, qui prévoit de geler les dépenses publiques pendant 20 ans, inquiète l'ONU. REUTERS/Adriano Machado

    Les mesures d'austérité que le Brésil s'apprête à prendre dans le secteur social inquiètent les Nations unies. La situation des plus pauvres risque de s'aggraver sensiblement sur les 20 prochaines années.

    Le gel des dépenses publiques y compris en matière de santé et d'éducation pendant 20 ans va nuire à toute une génération de Brésiliens les plus pauvres. La mise en garde vient de Philip Alston rapporteur spécial de l’ONU pour l'extrême pauvreté et les droits de l'homme qui s’inquiète des mesures d’austérité que le Brésil s’apprête à prendre dans le secteur social.

    L'amendement à la Constitution brésilienne, en cours de discussion, prévoit que les dépenses publiques ne pourront progresser plus que l'inflation pendant 20 ans. Cela devrait entraîner rapidement non pas un gel, mais un recul des niveaux d'éducation, de santé et de protection sociale.

    Dépenses gelées sur 20 ans

    Cette mesure radicale devrait aussi aggraver les inégalités sociales dans un pays où elles sont déjà très marquées. Les Nations unies soulignent en outre que cela pose un problème de démocratie, car le programme du nouveau président Michel Temer, arrivé au pouvoir après la destitution de Dilma Rousseff, n'a jamais été soumis à une quelconque élection.

    Le gouvernement pour sa part juge cette austérité indispensable pour faire face à la plus grave crise économique que le pays ait connue depuis 100 ans.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.