GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)
    Amériques

    Présidentielle: Obama envisage des mesures pour riposter aux piratages russes

    media «Monsieur Poutine est très au courant de ce que je pense à ce propos», a déclaré Barack Obama à la NPR. REUTERS/Kevin Lamarque

    Les Etats-Unis accusent la Russie d'avoir supervisé des piratages informatiques pour influencer l'élection présidentielle américaine. Et certains dirigeants du renseignement américain pensent que Vladimir Poutine s'est personnellement investi dans cette campagne de cyberattaques.

    C'est au sommet du G20 au mois de septembre que Barack Obama et Vladimir Poutine ont parlé en tête-à-tête de cette cyber-attaque. Selon un conseiller du Kremlin, le dirigeant russe a donné une réponse très claire, « qui ne correspondait peut-être pas à ce qu'Obama essayait de nous expliquer ». Pour le président américain, le piratage des emails du parti démocrate a été orchestré de Moscou.

    Cette affaire a perturbé la campagne pour la présidentielle américaine. Barack Obama estime qu'il faut désormais riposter à cette cyberattaque, il l'a dit sur la Radio publique nationale (NPR) : « Je pense que cela ne fait aucun doute : quand un gouvernement étranger essaye de porter atteinte à l'intégrité de nos élections, nous devons prendre des mesures et c'est ce que nous ferons, en temps voulu et de la manière que nous aurons choisie. Certaines [de ces mesures] pourront être explicites et visibles, certaines pourraient ne pas l'être. Monsieur Poutine est très au courant de ce que je pense à ce propos parce que je lui en ai parlé directement. »

    Le porte-parole de la Maison Blanche estime que Donald Trump était au courant qu'une cyber-attaque en sa faveur avait lieu. Hier, le président élu a réagi sur Twitter : « Si la Russie nous avait piraté, pourquoi la Maison Blanche a attendu si longtemps pour réagir, pourquoi se plaignent-ils seulement maintenant qu'Hillary a perdu ? »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.