GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Mai
Mardi 23 Mai
Mercredi 24 Mai
Jeudi 25 Mai
Aujourd'hui
Samedi 27 Mai
Dimanche 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Haïti: les résultats de la présidentielle restent très fortement contestés

    media Me Evelt Fanfan, avocat de Moïse Jean Charles, conteste les réusltats devant des partisans de Moïse Jean Charles, le 16 décembre 2016. Valerie Baeriswyl / AFP

    En Haïti, la crise électorale n’en finit pas. Les résultats préliminaires de la présidentielle annoncé le 28 novembre ont donné Jovenel Moïse vainqueur au premier tour mais cette victoire est contestée par ses trois principaux opposants. Depuis trois semaines, les habitants des quartiers pauvres de la capitale manifestent contre ce qu’ils considèrent être un « coup d’Etat électoral ». Vendredi, ils étaient plus de 2000 à défiler à Port-au-Prince, l’une des plus grandes manifestations depuis la tenue du scrutin en novembre.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

    Avec des slogans très violents contre la bourgeoisie, les sympathisants des partis Lavalas et Pitit Dessalines expriment leur colère contre la victoire annoncée du candidat de PHTK. Annoncé troisième de la présidentielle, Moïse Jean-Charles appelle à la mobilisation dans les rues.

    « Etant donné qu'on a un résultat qui ne respecte pas le vote du peuple, on manifeste. L’élite économique croit que le pays est pour elle mais elle ne peut pas nous imposer un président. On mène une bataille juridico-politique. On conteste devant le tribunal électoral pour défendre nos droits mais aussi sur le terrain pour une bataille politique. »

    La candidate Maryse Narcisse a aussi pris part au cortège qui était une occasion de marquer l’anniversaire de l’élection d’Aristide en 1990. « Le peuple haïtien aujourd’hui dénonce l'abus : le coup d'Etat électoral ne passera pas. Le peuple dit non à la faim, à la misère, à l'insécurité, non à l'injustice et non à l'impunité. »

    Les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle doivent être annoncés le 29 décembre. Les manifestants affirment que si la victoire de Jovenel Moïse est confirmée, leurs mobilisations ne seront plus forcément pacifiques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.