GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Argentine: Cristina Kirchner inculpée dans une affaire de corruption

    media L'ancienne présidente d'Argentine, Cristina Kirchner. REUTERS

    En Argentine, l'ancienne présidente péroniste Cristina Kirchner, qui a quitté le pouvoir il y a un an, a été inculpée par un juge fédéral pour « association illicite » et « administration frauduleuse » dans une affaire de corruption. Le juge a également ordonné le gel de ses biens à hauteur de 600 millions d'euros. Au cœur de l'affaire, un entrepreneur lié à Cristina Kirchner et à son époux et prédécesseur, décédé en 2010, Néstor Kirchner.

    Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

    Cristina Kirchner est soupçonnée d'avoir favorisé un chef d'entreprise, Lázaro Báez, dans l'obtention de marchés publics, et d'en avoir tiré profit. Báez, un ancien employé de banque proche des Kirchner, a créé sa société de travaux publics en mai 2003, quelques jours avant la prise de fonctions de Néstor Kirchner.

    Depuis cette date et jusqu'à la fin du mandat de Cristina Kirchner en décembre 2015, il a été le premier bénéficiaire des commandes de travaux publics dans la province de Santa Cruz, le fief des Kirchner, et d'autres régions du pays.

    L'enquête judiciaire a prouvé l'existence de surfacturations systématiques, ainsi que de transferts de fonds suspects, sans doute destinés à la présidence. En réalité Báez, détenu depuis plusieurs mois, est soupçonné de n'avoir été qu'un prête-nom des Kirchner.

    Cristina Kirchner a déjà été mise en examen dans une affaire de spéculation sur les marchés de devises. Mais l'affaire Báez, qui semble confirmer qu'elle était au centre d'un système de corruption dénoncé depuis des années par les médias, est beaucoup plus compromettante pour l'ancienne présidente.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.