GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    • Un fort séisme de magnitude 6,5 a frappé l'île de Java faisant trois morts et sept blessés (autorités)
    Amériques

    Etats-Unis : fusillade mortelle à l’aéroport de Fort Lauderdale

    media Das passagers et des employés de l'aéroport de Fort Lauderdale quittent le terminal après la fusillade qui a fait 5 morts ce vendredi 6 janvier. REUTERS/Andrew Innerarity

    Un individu a ouvert le feu ce vendredi 6 janvier dans l'aéroport international de Fort Lauderdale en Floride, faisant plusieurs morts avant d'être interpellé, a annoncé le shérif du comté de Broward. Le tireur est présenté comme étant un Portoricain de 26 ans.

    Un individu a ouvert le feu sur plusieurs personnes dans l’aéroport de Fort Lauderdale en Floride ce vendredi 6 janvier ont rapporté les autorités américaines, qui ont affirmé que le tireur avait été interpellé. Dans un tweet, le shérif de Broward, Scott Israel, a annoncé la mort de cinq personnes et affirmé que huit autres blessés ont été transportés à l'hôpital.

    Les faits se sont déroulés dans la zone de récupération des bagages, a indiqué l'aéroport sur son compte Twitter. Toute l'activité de l'aéroport est suspendue, a-t-il ajouté. Un témoin a décrit avoir entendu ce qu'il a cru d'abord être des détonations de pétards, avant que n'éclatent les cris de passagers tentant de se précipiter frénétiquement loin de l'auteur de l'attaque, dans la zone de récupération des bagages.

    « Il tirait sur les gens au hasard », a relaté un témoin, Mark Lea, sur l'antenne de MSNBC, en précisant que le tireur avait une arme de poing et plusieurs chargeurs. « Il est resté calme tout le temps », a-t-il ajouté, en précisant que l'homme avait visé les personnes qui tentaient de se cacher.

    « Aucun policier n'a fait feu », a confirmé le shérif Scott Israel, dans une conférence de presse dans l'aéroport.

    Le suspect identifié

    Le tireur est présenté comme étant, Esteban Santiango, un Portoricain de 26 ans. Il est né dans le New-Jersey, a débarqué à Fort-Lauderdale vendredi en début d’après-midi, en provenance d’Anchorage, en Alaska, rapporte notre correspondant à Washington Jean-Louis Pourtet.

    Après avoir retiré son sac qui contenait une arme légalement enregistrée au départ, il s’est rendu aux toilettes où il a chargé son arme, puis il est sorti et a commencé à tirer sur les passagers épouvantés qui ont essayé de trouver des endroits où se mettre à l’abri. Lorsque Santiago a été à court de munitions, il a posé son arme et s’est rendu à un sherif-adjoint sans opposer la moindre résistance. Il a été interrogé par la police locale et le FBI qui essaient de savoir ce qui a motivé son geste meurtrier.

    L’on sait maintenant qu’Esteban Santiago avait servi dans la garde nationale en Irak pendant 10 mois. Selon CBS, Il s’était plaint récemment au FBI que la CIA l’avait forcé à regarder des vidéos de l’Etat islamique. Il avait été envoyé dans un hôpital psychiatrique pour traitement. Santiago aurait eu, selon des passagers, une altercation durant le vol a destination de Fort Lauderdale. Le motif de son geste reste pour le moment inconnu, mais au moins les autorités ont exclu, même si cela n’enlève rien à l’horreur de la fusillade, la possibilité d’un nouvel acte de terrorisme.

    « Je suis la terrible situation en Floride », a tweeté le président élu Donald Trump. « Pensées et prières. Faites attention ! ». Le président Barack Obama a de son côté été mis au courant des faits par ses conseillers en sécurité.

    Le motif de l'attaque est pour l'heure inconnu, a souligné Barbara Sharief, une élue locale. De nombreux véhicules de secours et de la police ont été déployés, selon des images diffusées par les chaînes d'information américaines.


    « On ne pouvait pas éviter que cet homme apporte cette arme »

    Michel Polacco, journaliste expert des questions aériennes :

    « On peut évidemment transporter des armes en avion parce qu’il y a des tas de gens qui ont des raisons tout à fait justifiées. Ceux qui font du tir sportif en compétition, les chasseurs, les policiers ou les militaires...  Lors de l’enregistrement, tous ceux-là doivent présenter leur permis de détention ou bien leur licence se tir.

    Ces armes doivent être déchargées, elles doivent être emballées à part, dans un colis spécial. Elles ne peuvent pas être dans leur valise, par exemple, avec leurs vêtements. On peut transporter aussi des munitions, sauf des munitions explosives et incendiaires, et pour un poids maximal de 5 kg. Elles doivent également être dans un colis à part, bien rangées.

    Si l'arme [de l'auteur de la fusillade] a voyagé en étant démontée, que les munitions étaient à part et qu’elles étaient emballées dans un colis spécifique, et qu’il l’a déclaré au départ à la compagnie, on ne pouvait pas éviter que cet homme apporte cette arme pour cette fusillade. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.