GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Avril
Dimanche 21 Avril
Lundi 22 Avril
Mardi 23 Avril
Aujourd'hui
Jeudi 25 Avril
Vendredi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Hamza, fils préféré d’Oussama Ben Laden, sur liste noire terroriste américaine

    media Hamza Ben Laden, fils d'Oussama, dans un vidéo diffusée en novembre 2001. AFP PHOTO/AL-JAZEERA

    Hamza Ben Laden, l’un des fils d’Oussama Ben Laden, est désormais sur la liste noire du terrorisme, a annoncé jeudi 5 janvier le département d’Etat américain. Agé de 25 ans, Hamza Ben Laden est considéré par les services de renseignements comme le fils préféré du terroriste abattu par les Etats-Unis. La correspondance familiale, saisie dans la cache du Pakistan en 2011, avait été rendue publique par Washington.

    Avec notre correspondante à Washington,Anne-Marie Capomaccio

    Les Etats-Unis ont attendu pour inscrire Hamza Ben Laden sur la liste noire des terroristes que ce dernier soit clairement impliqué dans les actions d’Al-Qaïda.

    Après 2011, et le raid américain qui a tué son père, Hamza Ben Laden n’apparait pas dans l’organigramme de l’organisation, d’après les services de renseignements américains.

    Le communiqué du département d’Etat décrit ainsi la progression des éléments qui ont entrainé la décision annoncée jeudi. En 2014, Al-Qaïda annonce que le jeune Ben Laden fait désormais officiellement partie de l’organisation terroriste. L’année suivante, le fils Ben Laden lui-même appelait à commettre attentats dans les pays occidentaux. En 2016 enfin, Hamza Ben Laden somme les tribus d’Arabie saoudite et du Yémen de s’unir dans une guerre contre Riyad.

    Sur les traces de son père, le fils préféré de l’ancien ennemi public numéro 1 est donc à présent considéré par Washington comme l’une des personnes représentant une menace pour la sécurité nationale. Cette désignation déclenche un arsenal de sanctions financières et juridiques.

    → A (re)lire : En Arabie saoudite, le fils Ben Laden appelle à renverser le régime

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.