GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Un nombre inférieur de moitié à celui du samedi 8 décembre (125 000 manifestants)

    Dernières infos
    Amériques

    Après la libération de Manning, Moscou prolonge le bail de Snowden en Russie

    media Edward Snowden, en visioconférence avec l'école de droit de Buenos Aires depuis Moscou, le 14 novembre 2016. REUTERS/Marcos Brindicci/File Photo

    Moscou a décidé, ce mercredi 18 janvier 2017, de prolonger l’autorisation de séjour d’Edward Snowden en Russie. Le permis de séjour de l'ex-consultant du renseignement américain devenu lanceur d'alerte devait se terminer le 1er août prochain. Edward Snowden, 33 ans, vit en Russie depuis 2013.

    Avec notre correspondante à Moscou,  Muriel Pomponne

    Sur sa page Facebook, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a fait savoir que le permis de séjour d'Edward Snowden était prolongé de deux ans. Elle en a profité pour commenter les propos de l’ex-chef adjoint de la CIA, Mickael Morell, qui avait suggéré dans une tribune que les Russes devraient livrer M. Snowden aux Etats-Unis en guise de cadeaux de bienvenue à Donald Trump.

    Elle ironise sur ce responsable de la CIA, qui ignore que le permis de séjour du ressortissant américain a été prolongé, et qui promeut l’idée de la trahison. « Chez vous, il est normal d’offrir des gens en cadeau, écrit-elle, et de renvoyer ceux qui cherchent une protection. » Quant au Kremlin, il renvoie aux avocats d'Edward Snowden dans cette affaire.

    Interrogé pour savoir si la grâce accordée par Barack Obama à Chelsea Manning, mardi 17 janvier, aurait une influence sur le sort de M. Snowden, le porte-parole du Kremlin dit qu’il n’a pas d’information sur ce que fait l’ancien consultant : « Tous les contacts avec le monde extérieur se passent par ses avocats. » Edward Snowden, pour sa part, a remercié le président américain, sur son compte Twitter, d’avoir gracié cet autre lanceur d'alerte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.