GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 19 Janvier
Lundi 20 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Royaume-Uni: Harry et Meghan renoncent à leurs titres royaux (médias)
    • Libye: la Turquie estime qu'inviter Haftar en Grèce «sabote» les efforts de paix
    • Liban: plus de 160 blessés dans les affrontements à Beyrouth (Croix-rouge libanaise)
    Amériques

    Etats-Unis: plainte contre Donald Trump pour violation de la Constitution

    media Donald Trump à son arrivée au Capitole pour la cérémonie d'investiture, le 20 janvier 2017. REUTERS/Lucy Nicholson

    Cela ne fait que trois jours que Donald Trump est arrivé à la Maison Blanche et déjà le nouveau président des Etats-Unis est confronté à des problèmes judiciaires. Une association anti-corruption de Washington a déposé une plainte contre lui ce lundi. Elle reproche à Donald Trump de violer la Constitution pour conflit d'intérêts.

    « Nous ne voulions pas en arriver là. Nous avions l'espoir que le président Trump prendrait les mesures nécessaires pour éviter de violer la Constitution. Il ne l'a pas fait ». Voilà ce que déclare le directeur général de CREW dans un communiqué. Et c'est pourquoi cette association anti-corruption a donc déposé une plainte ce lundi matin devant le tribunal fédéral de Manhattan. CREW reproche à Donald Trump de continuer de percevoir des versements effectués de gouvernements étrangers à des entreprises de son groupe.

    Quelques semaines avant son arrivée à la Maison Blanche, le milliardaire avait en effet annoncé qu'il confiait les clés de sa société à ses deux fils ainsi qu'à son associé de longue date, Allen Weisselberg. Mais le nouveau président n'a pas cédé ses participations.

    Pour les plaignants, ceci constitue une violation de la Constitution. L'association brandit le texte fondateur qui prévoit qu'aucune personne occupant une fonction publique ne peut, sans l'accord du Congrès, « accepter de cadeau, d'émolument, de fonction ou de titre de quelque sorte que ce soit d'un roi, prince ou d'un Etat étranger ».

    Et CREW de prévenir: « Quand le président négociera des accords commerciaux avec ces pays, le peuple américain n'aura aucun moyen de savoir s'il pense aussi aux profits de Trump, l'homme d'affaires ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.