GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump poursuit la polémique sur la fraude électorale

    media Donald Trump ne veut toujours pas accepter le résultat du scrutin du 8 novembre qui l’a toutefois porté au pouvoir, grâce à la répartition des grands électeurs. Blend Images - Hill Street Studios/Getty Images

    Près de deux mois après son élection et quelques jours après sa prestation de serment, Donald Trump n’a toujours pas digéré les résultats du vote populaire, qui lui attribuent 3 millions de voix de moins que son adversaire Hillary Clinton. En revenant sur le sujet devant des parlementaires républicains, le président élu relance la polémique.

    Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    « J’aurais emporté le vote populaire si plus de 3 millions de clandestins n’avaient pas triché lors de l’élection. » Donald Trump ne veut toujours pas accepter le résultat du scrutin du 8 novembre qui l’a toutefois porté au pouvoir, grâce à la répartition des grands électeurs.

    Son porte-parole, Sean Spicer, était interrogé mardi sur le sujet. « Le président y croit fermement, a-t-il affirmé. Il l’a déjà dit, il est préoccupé par la fraude, et par des électeurs illégaux pendant la campagne. Il le maintient sur la base d’études et de preuves que certains lui ont présentées. »

    Donald Trump se trompe de combat, selon son propre camp. Le président de la chambre, Paul Ryan, l’a désavoué sur ce sujet, tout comme le sénateur républicain Lindsey Graham. « Il s'agit d'un homme qui a gagné l’élection ! Et il semble obsédé par le fait qu’il n’a pas pu perdre le vote populaire sans fraude. Je dis au président de passer à autre chose. C’est de vous que les gens vont douter si vous portez des accusations contre notre système électoral, sans preuve », a déclaré le sénateur républicain.

    C’est la démocratie américaine qui est remise en question, estime encore Lindsey Graham. Mais Donald Trump n’en a cure, le président ressent le besoin de prouver sa légitimité, il revient donc souvent sur cette assertion que tous les observateurs, même ceux de son parti, rejettent.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.