GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Décret anti-immigration: l'argument sécuritaire de Donald Trump ne convainc pas

    media Le président américain Donald Trump justifie sa décision de prendre un décret sur les ressortissants de 7 pays où l'islam est la principale religion. REUTERS/Joshua Roberts

    Aux Etats-Unis, Donald Trump invoque des raisons de «sécurité» afin d’interdire l’entrée de son pays aux ressortissants de plusieurs pays. Un argument qui ne convainc pas.

    « Je suis en train d’établir de nouvelles mesures de sécurité afin de garder les terroristes islamistes en dehors des Etats-Unis d’Amérique ». C’est ainsi que Donald Trump a justifié le décret interdisant l’entrée aux Etats-Unis des ressortissants de 7 pays musulmans, dont la Syrie et l’Irak. Le problème vient du fait qu'un seul individu originaire de ces pays a déjà commis un attentat sur le sol américain, à savoir l'Américain d'origine somalienne Dahir Adan, auteur de l'attaque au couteau en septembre dernier sur un campus universitaire du Minnesota, revendiquée par le groupe Etat islamique.

    Les réseaux sociaux ne se sont pas privés de rappeler la réalité à Donald Trump. Sur Twitter par exemple, un graphique circule, extrait d’une étude sur les liens entre terrorisme et immigration. Dessus, une liste de pays, concernés ou non, par le décret du président et le nombre d’Américains tués par ses ressortissants.

    L’Arabie saoudite est en tête du classement avec 2 369 Américains assassinés par ses citoyens. Suivent les Emirats Arabes Unis et l’Egypte, trois nations qui ne sont pourtant pas visées par l’interdiction d’entrer aux Etats-Unis. Internet moque donc l’incohérence d’un président, qui compte peu sur les faits pour motiver ses décisions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.