GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Des incendies ravagent le centre du Chili, Santiago sous la fumée

    media Un pompier lutte contre un feu de forêt à San Carlos, dans le centre du Chili, le 28 janvier 2017. REUTERS/Juan Golzalez

    Depuis deux semaines, le Chili fait face à des dizaines de feux incontrôlés. Quelque 135 incendies seraient actifs, ce dimanche 29 janvier ; 480 000 hectares sont déjà partis en fumée, soit 50 fois la superficie de Paris, l'équivalent du département du Nord en France. Trois régions en état de catastrophe naturelle. Les autorités déplorent 11 morts, 2 000 personnes dorment dans des auberges. « Notre lutte contre le feu est sans trêve et aussi sans précédent », affirme la présidente Michelle Bachelet.

    avec notre correspondante à Santiago,  Laurie Fachaux

    Alors qu'un épais nuage de fumée recouvre la capitale chilienne, 9 000 personnes combattent toujours les flammes.

    Parmi eux, des pompiers étrangers, dont 70 Français arrivés samedi, une aide proposée par François Hollande lors de sa visite au Chili le week-end dernier. A leurs côtés sont mobilisés d'autres secouristes, espagnols, portugais, colombiens ou encore mexicains, pour faire face à ce désastre écologique, et économique.

    Les dernières estimations chiffrent les pertes pour l'agriculture à 300 millions d'euros,
    le Chili étant le quatrième exportateur mondial de vin.

    Les pompiers ne sont pas aidés par la vague de chaleur, les vents modérés et la sécheresse des sols, due en partie à la monoculture d'eucalyptus dans le sud du Chili.

    L'entretien insuffisant des lignes à haute tension, trop proches des forêts, pourrait être à l'origine de ces incendies. Mais selon les autorités, 9 feux sur 10 seraient d'origine humaine, actes criminels ou négligence. Une enquête est ouverte, avec au moins 10 personnes en détention provisoire.

    La situation opérationnelle est catastrophique. Le feu que l'on a vu a une circonférence de 190 kilomètres. Comme il progresse, on est dans une logique de renforcement. Ce qui compte, c'est que le détachement qu'on va proposer puisse renforcer les troupes au sol pour faire face aux priorités les plus grandes, notamment la protection des personnes. Maintenant il s'agit de lutter pour s'insérer dans le dispositif opérationnel chilien, se voir affecter un certain nombre de secteurs pour combattre le feu là où il y a le plus besoin.
    Rémi Cottin, lieutenant-colonel français des formations militaires de la sécurité civile 29/01/2017 - par Laurie Fachaux Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.