GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Une conseillère de Trump fait la publicité des produits d'Ivanka

    media «Achetez les produits Ivanka» a lancé Kellyanne Conway, la conseillère du président Trump. REUTERS/Kevin Lamarque

    Nouvelle polémique autour de la famille Trump aux Etats-Unis. Le distributeur Nordstrom a décidé de ne plus vendre la marque Ivanka Trump. Le milliardaire, prenant la défense de sa fille, s'en est alors pris à la chaîne de magasins. Le soufflé aurait pu retomber si les conseillers du président, en tentant d'éteindre l'incendie, n’avaient pas transformé la polémique en affaire d'Etat.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    L'explication de la firme pour cesser de distribuer les produits Ivanka Trump est simple : les ventes sont en chute libre. On aurait pu penser que l'auteur de L'art du commerce, Donald Trump, allait entendre l'argument.

    Mais le président n'a pas pu s'empêcher de s'attaquer au distributeur sur les réseaux sociaux.

    Son porte-parole, acculé, s'est transformé en pompier pyromane : « Cette compagnie porte toujours son nom. C'est une attaque directe sur sa politique. Elle est pénalisée car ils ont un problème avec sa politique. »

    Or, comment peut-on affirmer que le président a pris ses distances avec le groupe Trump, s'il considère qu'un revers pour la marque de sa fille est une attaque contre sa politique ? Cela ressemble à un conflit d'intérêt caractérisé.

    Kellyanne Conway en VRP

    A la rescousse, la conseillère du président Kellyanne Conway a encore envenimé l'affaire : « Achetez les produits Ivanka, comme je vais le faire ! C'est magnifique - je fais de la publicité gratuite - allez acheter aujourd'hui ! »

    La commission d'éthique du Congrès s'est saisie de l'affaire. Le représentant républicain Chaffetz qui préside le groupe, estime que la conseillère du président a violé tous les codes. Un employé de l'administration, ne peut en effet « utiliser sa position pour promouvoir une entreprise ».

    La présidence a fait savoir que Kellyane Conway a été « réprimandée ». Des parlementaires des deux bords demandent une instruction et des sanctions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.