GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Benyamin Netanyahu à la Maison Blanche pour un premier test grandeur nature

    media Donald Trump et Benyamin Netanyahu à New York le 25 septembre 2016. Les deux hommes sont-ils toujours sur la même longueur d'ondes? Kobi Gideon/Government Press Office (GPO)/Handout via REUTERS

    Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu sera reçu ce mercredi 15 février à la Maison Blanche par le président américain Donald Trump. L'occasion pour les deux hommes, tous deux conservateurs, de voir jusqu'à quel point leurs opinions convergent.

    Durant la campagne électorale, les positions de Donald Trump sur le Proche-Orient semblaient très proches de celles de la droite israélienne, rappelle notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil. Il dénonçait avec force l'accord sur le nucléaire iranien, partageant les vives critiques émises par Benyamin Netanyahu. Il promettait de déménager son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, ville disputée par les Palestiniens. Et il estimait, tout comme son hôte du jour, que les colonies israéliennes « ne sont pas un obstacle à la paix » avec les Palestiniens.

    Mais le président Trump est-il sur la même ligne que le candidat ? La nouvelle administration américaine a temporisé sur plusieurs sujets : l'abrogation de l'accord sur le nucléaire iranien, le déménagement de son ambassade à Jérusalem. Et alors que depuis la prise de fonctions du nouveau président américain le gouvernement israélien a annoncé la construction de 5 000 logements dans les colonies, la Maison Blanche a jugé que cela n'aide pas à obtenir un accord de paix.

    Des revirements qui font dire à un ancien haut responsable israélien que le nouveau président américain « devrait rester fidèle à la politique américaine, celle de ses prédécesseurs George W. Bush et Barack Obama ».

    Car Donald Trump doit répondre à un électorat divisé, indique notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio. La communauté juive est plus démocrate que républicaine. Et d’après les sondages, les Américains sont de plus en plus nombreux à soutenir une solution à deux Etats.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.