GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le groupe Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite à Kaboul (communiqué)
    Amériques

    Le Brésil frappé par une épidémie historique de fièvre jaune

    media Une femme se fait vacciner contre la fièvre jaune dans un centre de santé à Minas Gerais, le 13 janvier 2017. DOUGLAS MAGNO / AFP

    L'épidémie est en train de s'étendre. Jeudi 16 février, le ministère de la Santé brésilien a reconnu la mort de plus 88 personnes, infectées par le virus. Une campagne de vaccination a été lancée. Mais la réponse tardive des autorités fait craindre une propagation du virus dans les grandes villes du pays.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    L'épidémie a commencé dans l'Etat du Minas Gerais, dans le sud-est du Brésil. Le gouverneur a déclaré fin janvier un état d'urgence de trois mois pour faire face à la propagation du virus. Jusqu'à présent, plus de 250 cas de fièvre jaune ont été confirmés par le ministère de la Santé - dont une immense majorité, plus de 85%, recensés dans la région du Minas Gerais.

    Les grands centres urbains touchés

    Mais cinq autres Etats brésiliens sont désormais touchés dont celui de São Paulo, la capitale économique. Et surtout, depuis fin janvier le nombre de personnes infectées a triplé. En moins de 15 jours l'épidémie s'est accélérée et aujourd’hui, plus de 880 cas de fièvre jaune sont en attente de confirmation.

    La propagation de ce virus, transmis par un moustique, est inédite au Brésil depuis les années 1960. Une campagne de prévention et de vaccination a été lancée dans les Etats touchés mais tardivement, trois mois après les premiers signes d'une recrudescence de la fièvre jaune. Désormais présent dans les Etats les plus peuplés du pays, le virus risque de s'étendre dans les grands centres urbains, et accélérer la contamination à la veille du Carnaval, qui a lieu dans moins de 10 jours dans les grandes villes du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.