GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le Pentagone suspend l'entrainement de tous les militaires saoudiens sur le sol américain
    Amériques

    Liaisons Cuba-Etats-Unis saturées: deux compagnies jettent l'éponge

    media Des touristes californiens se prennent en photo près d'une affiche avec les présidents cubain Raul Castro et américain Barack Obama à la Havane, Cuba, le 19 mars 2016. REUTERS/Enrique De La Osa

    Deux compagnies aériennes américaines à bas coût, Silver Airways et Frontier Airlines vont suspendre leurs vols vers Cuba. Information relayée par plusieurs journaux américain. La faible demande, couplée à une surabondance de vols à destination de l'île, ont rendu les trajets non rentables.

    Frontier Airlines va annuler son vol quotidien entre Miami et la Havane en juin tandis que Silver Airways va mettre fin aux liaisons entre Fort Lauderdale et plusieurs capitales provinciales cubaines dès le mois avril.

    Les deux compagnies sont victimes de la concurrence. Six compagnies aériennes américaines se sont précipitées l’an dernier pour desservir Cuba après la décision de Barak Obama de rétablir les liaisons commerciales avec l’île. Elles étaient enthousiasmées par la perspective de ce nouveau marché qui s’ouvrait après près d’un demi-siècle d'embargo.

    Le tourisme à Cuba toujours restreint

    Problème, l'offre a largement dépassé la demande. Les grandes compagnies comme Américan Airlines ont mis en service de gros avions et multilplié les fréquences. En face la clientèle n'a pas suivi. Même si le nombre d'Américains visitant Cuba a considérablement augmenté l’an dernier, les touristes ne peuvent toujours pas se rendre librement sur l’ile à cause de l’embargo.

    Seules les visites familiales, commerciales, médicales, éducatives ou journalistiques sont autorisées par Washington. Sans compter que les perspectives d’un plus grand dégel entre les deux pays se sont éloignés avec l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Le président américain a laissé entendre qu’il reviendrait sur certains concessions accordées par l'administration Obama.

    ► à réécouter : La question cubaine dans le bilan de politique étrangère du président Obama

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.