GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump: les USA détermineront «dans les deux prochains jours» qui a tué Khashoggi
    • L'ex-chef de milice centrafricain Yekatom est arrivé au centre de détention de la CPI (porte-parole)
    Amériques

    Haïti: un accord signé avec le Chili sur l’immigration des jeunes

    media La présidente Michèle Bachelet et son homologue haïtien Jovenel Moïse, le 27 mars 2017. REUTERS/Jeanty Junior Agustin

    La présidente chilienne Michèle Bachelet était lundi 27 mars en Haïti. Elle est le premier chef d’Etat étranger à effectuer une visite officielle depuis l’arrivée au pouvoir de Jovenel Moïse, le 7 février. La crise migratoire a été l’un des principaux points débattus entre les deux présidents, car les jeunes Haïtiens continuent de s’installer le plus souvent illégalement dans les pays d’Amérique latine, au Brésil et Chili en tête.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

    L’accord bilatéral signé ce lundi 27 mars à Port-au-Prince prévoit d’éviter aux immigrés haïtiens de se retrouver à travailler dans des conditions illégales et parfois même inhumaines au Chili. Confrontés au chômage endémique et à la crise économique, aggravée ces dernières années par l'interminable processus électoral, beaucoup de jeunes Haïtiens se risquent à l'immigration illégale vers le continent américain.

    « Nous avons beaucoup d'Haïtiens au Chili et nous avons donc signé un accord pour l'homologation de leurs études, a déclaré Jovenel Moïse. Ils sont environ 60 000 et donc nous allons voir ce que nous pourrons faire pour leur donner des papiers légaux. »

    Cette visite chilienne a aussi été motivée par la fin prochaine sous sa forme actuelle de la Mission de l’ONU en Haïti. Le secrétaire général des Nations unies a déjà fait savoir qu’il ne devrait plus y avoir de militaires étrangers sur le sol haïtien en octobre. Le Chili compte pour l’heure environ 350 soldats au sein de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah).

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.