GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La Poste brésilienne pourrait supprimer jusqu'à 25000 emplois

    media Un bureau de Poste fermé à Martins, dans l'est du Brésil. Wikimedia Commons/Marcos Elias de Oliveira Júnior

    La Poste brésilienne pourrait supprimer jusqu'à 25 000 emplois en raison de ses pertes financières. Une décision extrêmement polémique qui a filtré dans la presse locale. Ce plan de licenciement massif doit encore être confirmé par la direction de l'entreprise publique emblématique au Brésil, mais il qui montre à quel point le pays souffre aujourd'hui de la crise économique.

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    L'information, publiée dans la presse, a provoqué la colère des syndicats et génère une grande inquiétude chez les salariés. Entre 20 000 et 25 000 licenciements seraient prévus par la direction de La Poste pour tenter de remettre les comptes de l'entreprise publique à l'équilibre.

    Ce plan de licenciement massif a été révélé par un quotidien économique de référence au Brésil, Valor. Le président de l'entreprise publique qui emploie plus de 117 000 personnes affirme qu'aucune décision définitive n'a encore été prise, mais que des études étaient en cours. Ces deux dernières années, La Poste a dû faire face à plus de 600 millions d'euros de perte.

    Depuis près de deux ans maintenant, la crise économique frappe le Brésil de plein fouet : forte récession, chômage record, inflation...

    Conséquence, en janvier dernier, La Poste avait déjà lancé un programme de départs volontaires et de retraites anticipées pour 14 000 fonctionnaires. Ce plan n'a pas eu le succès escompté par la direction de l'entreprise. Fin novembre dernier, elle avait également tenté de vendre le réseau de banque postale, sans trouver d'acquéreur. Depuis de très nombreuses postes locales ont été fermées dans tout le pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.