GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Donald Trump juge le travail d'al-Sissi en Egypte «fantastique»

    media Le président Trump recevant le maréchal al-Sissi, le 3 avril 2017, à Washington. REUTERS/Carlos Barria

    Donald Trump recevait ce lundi 3 avril à la Maison Blanche son homologue égyptien al-Sissi. Le chef d’Etat égyptien n’avait jamais été accueilli en visite officielle par Barack Obama qui entendait marquer ainsi son opposition à la gestion autoritaire de l’ancien militaire. L’ambiance a changé avec le président Trump qui ne cache pas son admiration pour Abdel Fattah al-Sissi.

    Avec notre correspondante à WashingtonAnne-Marie Capomaccio

    Il n’y a pas eu de conférence de presse ni de déclaration publique. Les entretiens entre les présidents Trump et al-Sissi se sont déroulés à huis clos, et les éventuels accords conclus ne seront pas dévoilés. Toutefois les paroles de Donald Trump dans le bureau ovale ont manifestement ravi le président égyptien tout sourire à ses côtés.

    « Nous sommes d’accord sur tant de choses, si vous en doutiez, que nous sommes à 100% derrière le président Sissi qui a fait un boulot fantastique dans une situation très difficile. Nous soutenons l’Egypte et le peuple égyptien », a déclaré le président américain.

    Pas un mot sur les droits de l'homme

    Donald Trump a critiqué son prédécesseur, qui mettait un point d’honneur à parler du délicat dossier des droits de l’homme en privé. Le président américain a toutefois adopté la même politique avec le chef d’Etat égyptien, comme l’explique le porte-parole de la Maison Blanche Sean Spicer. « Nous comprenons votre souci, mais c’est vraiment le genre de dossier sur lesquels on fait des progrès en privé », a-t-il déclaré.

    Nous n’en saurons pas vraiment plus. L’aide militaire américaine à l’Egypte ? Donald Trump l’a assuré en public, mais sans donner de montant : cette aide sera maintenue. Pas de détails non plus sur l’inscription des Frères musulmans sur la liste des organisations terroristes, ce que souhaite le président égyptien. Ce dernier a été aperçu, tout sourire, à son départ de la Maison Blanche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.