GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Août
Lundi 14 Août
Mardi 15 Août
Mercredi 16 Août
Aujourd'hui
Vendredi 18 Août
Samedi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Equateur: Lenin Moreno proclamé président d’un pays divisé

    media Lenin Moreno célèbre l'annonce de sa victoire à la présidentielle en Equateur au siège de son parti, à Quito, le 4 avril 2017. REUTERS/Mariana Bazo

    C'est officiel, le socialiste Lenin Moreno sera le prochain président équatorien. Le Conseil national électoral l'a proclamé vainqueur de l'élection présidentielle, mardi 4 avril 2017. Le candidat du parti au pouvoir a obtenu 51,16% des suffrages exprimés après le dépouillement de 99,65% des bulletins de vote. Son adversaire de droite, l'ancien banquier Guillermo Lasso, refuse toujours d'accepter sa défaite.

    Avec notre correspondant en Equateur,  Eric Samson,

    Le président du Conseil National Electoral parle d'une tendance « irréversible ». Après avoir recu les félicitations de l'Organisation des Etats américains et de nombreux chefs d'Etat du continent, le dauphin du président sortant Rafael Correa a cherché à faire baisser la tension. Il a annoncé vouloir être « le président de tous les Equatoriens. J'ai dit que je venais avec la main tendue et ma main reste tendue pour tous ceux qui veulent résoudre les grands problèmes nationaux : l'éducation, la santé, les travaux publics, les jeunes, la drogue... Nous avons énormément de travail à faire et notre seule priorité doit être d'avancer dans la paix et l'harmonie ».

    Un message qui a du mal à passer auprès de nombreux partisans du candidat d'opposition Guillermo Lasso. Beaucoup d'entre eux continuent de manifester dans les rues de nombreuses grandes villes et notamment près du siège du Conseil national électoral à Quito où Lasso, très exalté, leur a demandé à la fois de rester mobilisés et de « garder [leur] calme », afin « que la force des personnes sereines qui aiment la paix détruise les misérables qui ne respectent pas la volonté du peuple ».

    Contestant le résultat de tous les bureaux de vote, son mouvement CREO a annoncé qu'il formalisera ce mercredi 5 avril sa plainte auprès du pouvoir électoral avec des preuves d'une supposée fraude electorale.

    Lenin Moreno doit, quant à lui, entrer en fonctions le 24 mai prochain dans un pays désuni où pratiquement la moitié de la population conteste sa légitimité.

    ► à (ré)écouter: Elections en Eqauteur: la fin du cycle des gauches en Amérique latine

    Les partisans de Guillermo Lasso manifestent leur colère merdi 4 avril après que le Conseil électoral ait annoncé la victoire de son rival, Lenin Moreno au deuxième tour de l'élection présidentielle en Equateur (le 2 avril 2017). REUTERS/Mariana Bazo

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.