GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colombie: douze premiers combattants des FARC réintégrés à la vie civile

    media Des guérilleros des FARC dans l'une des 26 zones de désarmement à travers le pays. Douze d'entre eux ont terminé vendredi leur processus de désarmement. GUILLERMO LEGARIA / AFP

    En Colombie, cinq mois après la signature des accords de paix entre le gouvernement et la guérilla des FARC, qui a mis fin à plus de cinquante années de conflit, les douze premiers guérilleros ont terminé leur phase de désarmement. C'est ce qu'a déclaré la mission de l'ONU chargée de superviser le désarmement des quelque 7000 ex-combattants des FARC, un processus qui a pris du retard.

    C'était l'un des points les plus controversés des accords de paix signés en novembre : le point 3 sur le cessez-le-feu et la réintégration des membres de FARC à la vie civile. Ce vendredi, les douze premiers ex-combattants ont reçu un certificat de désarmement de la mission de l'ONU. Ils sont officiellement aptes à être réintégrés dans la société.

    Selon l'échéancier des accords de paix, la totalité des quelque 7 000 ex-guérilléros aurait dû avoir remis leurs armes le 1er mai dernier. L'organisme onusien reconnaît avoir subi des retards, dus principalement à l'arrivée tardive des différentes unités de combattants dans les 26 zones de cantonnement.

    Le président Juan Manuel Santos a promis que la totalité des armes détenues par les FARC serait remise fin mai. Les armes considérées comme instables seront détruites, les autres seront utilisées pour faire trois monuments.

    D'après l'échéancier, les guérilleros avaient donc six mois pour se désarmer et réintégrer la vie civile. Mais les zones de cantonnement pourraient être prolongées quatre mois supplémentaires, c'est en tous cas ce que réclament les chefs des FARC, pour, selon eux, permettre aux ex-guérilléros une meilleure réintégration dans la société.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.