GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump a-t-il révélé aux Russes des informations classifiées?

    media Le président américain Donald Trump s'adressant à la presse à la Maison Blanche, le 24 mars 2017. REUTERS/Carlos Barria

    Le Washington Post rapporte que Donald Trump a révélé des informations classées secret défense à ses interlocuteurs russes la semaine dernière. Le président des Etats-Unis recevait le ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov, accompagné de l’ambassadeur Kislyak et de plusieurs collaborateurs dans le bureau ovale, au lendemain du limogeage du directeur du FBI James Comey.

    Avec agences et notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

    D’après le Washington Post, Donald Trump a donné à ses interlocuteurs russes des informations sur des opérations en cours, en Irak et en Syrie. Le souci est que ces renseignements classifiés ont été fournis aux Américains par un pays allié qui n’a pas donné à Washington la permission de les partager, même pas avec les autres membres de la coalition, et encore moins les Russes tant les détails sont sensibles.

    On imagine l’affolement des conseillers américains dans le bureau ovale en entendant le président se vanter d’avoir de très bons renseignements et de les décrire à ses invités russes, ravis. Toujours d’après le journal, l’un des conseillers a immédiatement appelé la CIA et la NSA pour les informer de la situation. Le compte rendu de la réunion a été expurgé.

    Comment ces détails se retrouvent-ils dans le Washington Post ? Ces fuites qui vont provoquer la fureur du président, sont sans doute l’œuvre de lanceurs d’alerte. Ils sont manifestement nombreux au sein des agences à douter de la légitimité d’un président des Etats-Unis qui ne semble pas avoir pris la mesure de ses fonctions, alors que son équipe est sous enquête pour une éventuelle collusion avec la Russie.

    La Maison Blanche dément

    La Maison Blanche a pour sa part démenti ces informations. « L'histoire publiée ce soir est fausse », a déclaré à des journalistes le général H.R. McMaster, conseiller à la sécurité nationale, précisant que des menaces communes aux deux pays, notamment liées à l'aviation, avaient été évoquées lors de l'entretien. « Aucune source de renseignement, ni méthode, n'a été évoquée à aucun moment, et aucune opération militaire n'a été divulguée, qui n'était pas déjà connue publiquement, a-t-il ajouté. J'étais dans la pièce. Ça n'est pas arrivé. »

    Le secrétaire d'Etat, Rex Tillerson, a quant à lui déclaré dans un communiqué que la rencontre avait porté pour l'essentiel sur la lutte antiterroriste, tandis que l'adjointe au conseiller à la sécurité intérieure, Dina Powell, a jugé « faux » l'article du Post. « Pendant ces échanges, la nature des menaces spécifiques a été discutée, mais ils n'ont pas discuté de sources, de méthodes ou d'opérations militaires », a réagi Rex Tillerson.

    Enfin, pour le Kremlin, cette affaire est « encore une fois n'importe quoi ». « Nous ne voulons rien avoir à faire avec ça » et « nous n'avons ni à démentir ni à confirmer », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à des journalistes.

    L'information en question porterait sur un projet d'attentat

    Pourtant, le Washington Post persiste et signe: « si ce que nous avons dit est faux, si Donald Trump n'a pas divulgué des informations classifiées, alors pourquoi l'un des conseillers présent lors de l'entretien avec le ministre des Affaires étrangères et l'ambassadeur russes a tenu à prévenir toute de suite la CIA et la NSA, les deux agences de renseignement chargées de la lutte anti-terroriste? »

    Selon le journal, l'information en question, sur un projet d'attentat à l'aide d'ordinateurs portables, a été obtenue par un service de renseignement étranger et n'était pas censée être partagée, même avec des alliés. Plusieurs sources proches du président assurent que Donald Trump n'aurait pas agi avec préméditation. Son comportement s'expliquerait par son incompétence et sa volonté de se vanter auprès des Russes, pour flatter son égo.

    Donald Trump critiqué de toutes parts

    Dans son propre camp, Donald Trump est critiqué. « Si c'est vrai, c'est évidemment troublant », a réagi le sénateur républicain John McCain sur CNN. « Nous n'avons aucun moyen de savoir ce qui a été dit mais la protection des secrets de notre nation est cruciale », a de son côté déclaré Doug Andres, porte-parole de Paul Ryan, président républicain de la Chambre des représentants. Ce dernier « espère une explication complète des faits de la part de l'administration », a-t-il ajouté.

    Côté démocrate, on demande déjà des explications sur ces révélations. « Le président doit au monde du renseignement, aux Américains et au Congrès une explication détaillée », a lancé Chuck Schumer, chef de file des démocrates au Sénat.

    Comme à son habitude, Donald Trump a réagi sur Twitter. Le président américain a affirmé avoir « absolument le droit » de partager des informations concernant « le terrorisme et la sécurité aérienne » avec Moscou.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.