GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    • Affaire Khashoggi: Guterres (ONU) juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée
    Amériques

    Brésil: la Cour suprême ouvre une enquête sur le président Temer

    media Le président brésilien Michel Temer a annoncé lors d'une allocution jeudi 18 mai qu'il ne démissionnerait pas. REUTERS/Ueslei Marcelino

    En pleine tourmente face à de graves accusations de corruption, le président brésilien Michel Temer est visé par une enquête ouverte jeudi 18 mai par la Cour suprême. Sur la scène politique et dans la rue, les appels à la démission se multiplient. Mais le chef de l'Etat a annoncé qu’il ne quitterait pas ses fonctions.

    L'agence d'Etat Agencia Brasil a annoncé en début d'après-midi, jeudi, que le juge de la Cour suprême Edson Fachin avait « décidé d'ouvrir une enquête contre le président Micher Temer », basée sur les révélations du journal O Globo.

    Selon le quotidien, le chef de l'Etat a été enregistré par un chef d'entreprise en train de donner son accord pour le versement de pots-de-vin afin d'acheter le silence d'Eduardo Cunha, ancien patron de la Chambre des députés, aujourd'hui en prison pour son implication dans le méga-scandale de corruption Petrobras.

    Ces révélations ont fait l'effet d'une bombe mercredi soir, quand elles ont été publiées sur le site du quotidien. Des dizaines de manifestants ont immédiatement défilé dans la rue aux cris de « Temer dehors » et de nombreux partis d'opposition ont demandé la démission du président. Pas moins de huit demandes de destitution ont été présentées au Congrès.

    « Je ne démissionnerai pas »

    Les marchés ont très mal réagi jeudi matin : la Bourse a été suspendue après une chute de plus de 10 % du principal indice brésilien et de quasiment 6 % du réal, la monnaie nationale. À la réouverture des marchés, environ une demi-heure plus tard, la Bourse cédait 8,7 % dans ce pays frappé par une récession historique.

    Mais le président Michel Temer veut résister à la tempête, malgré les graves accusations qui pèsent sur lui. « Je ne démissionnerai pas, je répète, je ne démissionnerai pas. Je n’ai jamais, sous aucune circonstance, acheté le silence de quiconque », a martelé le chef d'Etat lors d'une allocution télévisée à Brasilia.

    Michel Temer affirme que ses efforts pour tirer l’économie brésilienne de la récession ne peuvent pas être masqués par cette crise. Mais ses déclarations ne semblent pas convaincre les manifestants, qui ont prévu de se réunir à nouveau dimanche 21 mai à São Paulo. Des manifestants de gauche s'étaient déjà réunis pour la deuxième soirée consécutive à Rio et Brasilia

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.