GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Colombie: les habitants de Buenaventura réclament des investissements d'urgence

    media Depuis près d'une semaine, les habitants de Buenaventura manifestent pour demander de l'aide au gouvernement. Christian ESCOBAR MORA / AFP

    En Colombie, les habitants de la ville portuaire de Buenaventura sont descendus dans la rue dimanche 21 mai pour crier leur colère contre le gouvernement qui n’a pas tenu ses promesses de développement. Depuis mardi, une grève générale paralyse le port et la ville, et des manifestations ont dégénéré vendredi en pillages. Un couvre-feu a été instauré. Alors que des investissements colossaux ont été réalisés dans la zone portuaire, les habitants se sentent abandonnés et réclament au gouvernement plus de moyens pour les sortir de la misère.

    Ils étaient des milliers d’Afro-Colombiens vêtus de blanc dans les rues de Buenaventura dimanche pour réclamer au gouvernement des investissements concrets dans le domaine de la santé, de l’eau et de l’éducation, pour les sortir de la misère.

    Victimes des bandes criminelles, les habitants de Buenaventura étaient massivement descendus dans la rue il y a trois ans pour réclamer plus de sécurité et d’investissements dans cette ville où 70% de la population majoritairement afro-colombienne est au chômage.

    Le président Juan Manuel Santos, en pleine campagne pour sa réélection, avait déployé l’armée pour sécuriser la ville, mais aussi promis 400 millions de dollars pour améliorer la qualité de vie des habitants. Mais trois ans plus tard, ces promesses n’ont pas été tenues. La plupart des investissements ont été versés dans les installations portuaires, la vitrine colombienne sur le Pacifique.

    L’an dernier, Juan Manuel Santos a inauguré le port en eau douce qui a coûté 650 millions de dollars et fait du port de Buenaventura le plus moderne du pays. Il a aussi lancé un programme de logements sociaux pour satisfaire les habitants. « Buenaventura a besoin de solutions structurelles, pas de mesurettes », a pesté l’évêque de Buenaventura, Monseigneur Epalza.

    La situation commence à préoccuper les entrepreneurs dont les marchandises sont bloquées depuis six jours. Les syndicats et les habitants exigent que le gouvernement envoie des représentants compétents pour négocier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.