GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 14 Novembre
Mercredi 15 Novembre
Jeudi 16 Novembre
Vendredi 17 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 19 Novembre
Lundi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • L'Arabie saoudite rappelle son ambassadeur à Berlin pour protester contre une déclaration allemande sur le Liban (agence)
    • Syrie/chimique: nouveau veto russe à une résolution prolongeant les enquêtes internationales
    • Liban: Hariri affirme être «en route pour l'aéroport» pour quitter Ryad (tweet)
    Amériques

    Retrait des Etats-Unis de l'accord de Paris: quelles conséquences sur le climat?

    media Pour le climatologue Jean Clouzel la principale crainte est que les objectifs fixés lors de la Cop 21 deviennent définitivement irréalisables. REUTERS/Jacky Naegelen

    La France regrette le retrait des Américains de l'accord de Paris et s'efforce de prendre la tête de la contre-offensive européenne sur le climat. Il faut dire que cette sortie des Etats-Unis pourrait avoir des effets directs sur le réchauffement climatique.

    C'est l'effet papillon. La décision de Donald Trump occasionnera davantage d'émissions de gaz à effets de serre aux Etats-Unis. Ce qui pourrait ajouter jusqu'à 0,2 degré Celsius de réchauffement climatique sur la planète entière.

    Un chiffre avancé par Climate Action Tracker, un consortium d’organisations scientifiques chargé de calculer les effets des politiques climatiques. Mais le climatologue Jean Jouzel se montre plus optimiste.

    « On peut très bien imaginer une sortie des Etats-Unis qui laisse quand même l’espoir d’une décroissance des émissions des Etats-Unis. Il y a tellement aussi d’intérêts à développer les énergies renouvelables. Les villes vont rester, semble-t-il, assez actives. Donc si les Etats-Unis ne faisaient pas l’effort qu’ils avaient promis de faire dans leurs engagements cela compliquerait ceux qui restent pour contrebalancer cette absence d’effort, que les autres pays fassent un effort supplémentaire », estime le spécialiste.

    Pour Jean Jouzel, la principale crainte après ce retrait des Etats-Unis c'est justement que ces autres pays signataires de l'Accord de Paris, sans se désengager, ne revoient pas leurs ambitions à la hausse. Et que les objectifs fixés lors de la Cop 21 deviennent définitivement irréalisables.

    A lire aussi : Retrait de l’accord sur le climat: Poutine refuse de juger la décision de Trump

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.