GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Frontière américano-mexicaine: un concert organisé contre la construction du mur

    media L'orchestre symphonique de Dresde et des musiciens mexicains lors du concert organisé en signe de protestation contre le mur voulu par Donald Trump, à Tijuana, le 3 juin 2017. REUTERS/Jorge Duenes

    Alors que des milliers d'Américains ont manifesté ce vendredi 2 juin contre la politique de Donald Trump dans plusieurs villes des Etats-Unis, une autre forme de protestation devait avoir lieu à la frontière américano-mexicaine, ce samedi, pour s'opposer à la construction d'un mur entre les deux pays. Ce ne fut qu'un demi-succès.

    Avec notre correspondant à WashingtonJean-Louis Pourtet

    C'était l'idée du directeur artistique de l'orchestre symphonique de Dresde, Markus Rindt. Organiser un concert simultané à Tijuana et à San Diego pour protester contre la construction d'un mur entre le Mexique et les Etats-Unis. Titre de l'événement : « Abattez ce mur », une allusion au célèbre discours de Reagan à Berlin.

    Les autorités mexicaines ont donné le feu vert pour Tijuana, mais les gardes-frontière américains ont dit non pour San Diego. Explication : la zone frontalière est sous responsabilité fédérale et les agents ne sont pas équipés pour contrôler de grandes foules. Pourtant la semaine d'avant, il y avait eu un grand concert de part et d'autre de la frontière, sans la moindre opposition des Etats-Unis. Seule différence, il n'avait pas de connotation politique.

    Le service des parcs contacté après ce refus a lui aussi décliné, car c'est la saison des amours pour les oiseaux. L'orchestre de Dresde n'a donc joué, avec des musiciens locaux, des succès de Pink Floyd et Santana, qu'à Tijuana. Déplorant l'annulation de la fête qui devait se dérouler au parc de l'Amitié, un riverain américain déçu a proposé de rebaptiser le parc « Berlin-Est ».

    A (RE)LIRE :  Mexique: le gouvernement exhorte ses entreprises de boycotter le mur

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.