GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    A la Une: l’étau se resserre sur le président Temer, accusé de corruption

    media Le président du Brésil Michel Temer, lors de la cérémonie de la Journée mondiale de l'environnement, au Palais du Planalto à Brasilia, le 5 juin 2017 au Brésil. REUTERS/Ueslei Marcelino

    Le président brésilien Michel Temer est accusé de corruption, mais c’est sur l’affaire des irrégularités dans le financement de la campagne présidentielle de 2014 dans le ticket Dilma Rousseff présidente et Michel Temer à la vice-présidence, qu’il pourrait être écarté, note O Globo.

    Les sept juges du Tribunal suprême électoral vont décider ce mardi soir s’il y a eu des abus. Un jugement qui pourrait mener le Brésil à choisir « un troisième président en un peu plus d’un an », fait remarquer Folha de Sao Paolo. Le journal publie une infographie complète sur cette affaire qui a commencé en octobre 2014, et qui représente aujourd’hui un dossier complexe de 8536 pages divisées en 29 volumes.

    Des manifestations sont prévues à Brasilia

    La police estime qu’environ 5 à 10 000 personnes devraient se rassembler sur la place des tribunaux supérieurs. D’après Correio Braziliense, mille policiers seront déployés sur cette zone à chaque journée d’audience dans ce procès.

    En tous les cas, l’étau se resserre sur le président Michel Temer, estime Carta Capital. La police fédérale lui a envoyé une série de 82 questions dans l’affaire de l’Opération Patmos, une autre affaire de corruption, rappelle Estadao. La semaine dernière, le ministre de la Justice Edson Fachin, rapporteur du cas anticorruption Lava Jato, Lavage express, auprès du Tribunal suprême fédéral, avait donné 24 heures au président pour répondre aux interrogations des enquêteurs.

    Au Mexique, le parti au pouvoir, le PRI, remporte de justesse les élections qui faisaient figure de test dans quatre Etats

    Dans l’Etat de Mexico, c’est en effet le PRI qui remporterait les suffrages avec un avantage de 2 % seulement, fait remarquer Excelsior. Le PRI admet avoir subi les conséquences de l’arrestation de l’ex-gouverneur Javier Duarte au Guatemala, le cinquième gouverneur et le quatrième du parti au pouvoir à être accusé de corruption. Un mandat d’arrêt émis par le procureur général du Mexique l’accuse de blanchiment d’argent et d’appartenance au crime organisé, précise El Periódico.

    Le chef du parti de gauche Morena, Andrés Manuel López Obrador s’est dit fier de tous ceux qui ont voté pour lui, titre La Jornada. Il a assuré que son parti était celui qui avait « le plus progressé » dans les quatre États du pays lors de ces élections test, rapporte Milenio. Le PRI, le parti au pouvoir du président Enrique Peña Nieto, a obtenu quatre cent mille voix de plus que Morena, mais la différence « c’est que la moitié de ces voix ont été achetées par le PRI », assure Pérez Obrador.

    Le président mexicain Enrique Peña Nieto en visite au Guatemala

    Les gouvernements mexicain et guatémaltèque veulent ouvrir un nouveau point de passage entre les deux pays entre le Chiapas et Quiché pour fluidifier les échanges commerciaux, indique El Universal. Autre sujet qu’aborderont les deux présidents : l’immigration, la sécurité et le secteur de l’énergie. Le Mexique souhaite que le Guatemala serve de passage pour un oléoduc à destination de l’Amérique Centrale.

    Cette visite se déroule alors que l’ex-gouverneur de Veracruz, Javier Duarte, membre du PRI, le parti au pouvoir, est détenu dans une prison guatémaltèque depuis le 15 avril, rappelle El Periódico. El Periódico fait remarquer que les autorités mexicaines doivent demander formellement son extradition dans les quinze jours, sinon il sera remis en liberté. Mais elles ne l’ont toujours pas fait...

    Au Venezuela, l’opposant emprisonné Leopoldo Lopez a appelé à poursuivre les protestations

    Le chef du parti d’opposition Voluntad Popular incarcéré depuis février 2014 et condamné à près de 14 ans de prison pour incitation à la violence, a enregistré clandestinement une vidéo diffusée hier, dans laquelle il apporte son soutien aux manifestants, un vidéo publiée par le site d’El Nacional. « À tout le Venezuela : je vous invite à continuer dans les rues, avec fermeté, avec détermination, toujours de façon pacifique, mais en permanence. C’est une lutte qui ne peut pas s’arrêter, et ce jusqu’à ce que nous obtenions la victoire. Les protestations doivent se tenir partout, et à tout moment. Ce n’est que de cette façon que nous arriverons à conquérir la liberté et la démocratie. »

    Visite de l’ex-chef du gouvernement espagnol dans la prison où est incarcéré Leopoldo López

    L’ex-chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero qui tente une médiation avec les autorités, a pu rendre visite dimanche à Leopoldo López dans sa cellule de la prison militaire de Ramo Verde, indique Clarín. Ils avaient déjà pu se voir l’an dernier, rappelle le journal. Les autorités vénézuéliennes ont émis l’idée d’une résidence surveillée pour l’opposant, mais d’après la femme de Leopoldo López, Lilian Tintori, il ne « négociera jamais sa liberté », car il s’agit « de la liberté de tout le Venezuela », rapporte El Universal. « Nous demandons sa liberté pleine et entière car il est innocent » a-t-elle insisté. Des manifestations étudiantes sont prévues ce mardi indique Ultimas Noticias, et demain des marches contre les sièges du Conseil national électoral dans tout le pays à partir de 10 heures du matin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.