GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: les avocats de Donald Trump nient toute enquête du FBI

    media En répétant ces derniers jours être victime d'une «chasse aux sorcières», M. Trump accrédite la thèse qu'il est visé par les investigations menées par le procureur spécial Robert Mueller. ©REUTERS/Jonathan Ernst

    Les avocats de Donald Trump ont fait le tour des télévisions ce week-end pour expliquer les déclarations de Donald Trump sur les réseaux sociaux. Le président américain a reconnu être sous investigation du FBI. L'équipe de juristes qui conseille le président s'est employée à contredire ce message.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

    Lorsque le président des Etats-Unis écrit « je suis sous enquête du FBI », ce n'est pas exact : c'est le message que les avocats de Donald Trump tentent de faire passer. « C'est très clair, le président n'est pas l'objet d'une enquête, affirme Me Sokulow, l’un de ses avocats. C'est un président qui utilise les réseaux sociaux, qui a révolutionné leur utilisation. Il communique avec plus de 100 millions de personnes sur ses diverses plateformes quand il en ressent le besoin... »

    En effet, l'exercice est devenu habituel. Le président se déchaîne sur les réseaux sociaux et ses conseillers font le service après-vente pour expliquer, décoder et démentir ses messages.

    Dans le cas précis de l'enquête du FBI contre Donald Trump, Me Sokulow, pressé de questions au cours de divers entretiens, reconnait qu'en réalité personne ne sait si l'investigateur spécial monte effectivement un dossier contre le président, car Robert Mueller ne s'exprime jamais et ne communique pas avec la Maison Blanche.

    L'avocat de Donald Trump estime que l'information est fausse, car révélée par le Washington Post, « un journal dont le seul objectif est de porter préjudice au président Trump ». Le directeur du journal Martin Baron a publié un communiqué pour maintenir ces informations.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.