GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: attaque personnelle de Donald Trump contre des journalistes

    media Le président américain Donald Trump. Reuters

    Donald Trump s’est déchaîné ce jeudi matin sur Twitter contre un couple de présentateurs de télévision. Réagissant à chaud aux critiques des journalistes de l’émission « Morning Joe », Mika Brzezinski et Joe Scarborough, le président des Etats-Unis les a insultés, provoquant une vague de réactions sur les réseaux sociaux et dans les médias.

    Avec notre correspondante à Washington Anne-Marie Capomaccio

    Lors d’un reportage à la Maison Blanche, Donald Trump avait insisté pour montrer aux journalistes l’écran géant qu’il a fait installer dans ses appartements privés.

    Et le milliardaire l’a prouvé, il regarde les chaînes d’information tôt le matin, et réagit en direct quand on parle de lui.

    C’est ce qui s’est passé ce jeudi. Les présentateurs de « Morning Joe », l’émission matinale de la chaîne plutôt à gauche MSNBC, ont critiqué le président. « S’il était chef d’entreprise, il aurait été limogé » a déclaré la présentatrice en substance.

    Le président n’a pas résisté : « J’ai entendu Morning Joe, l’émission que personne ne regarde, me critiquer. Comment se fait-il que Mika la débile, et Joe le psychopathe, soient venus à Mar-a-Lago au jour de l’an. Ils ont insisté pour me voir. Elle saignait beaucoup à cause d’un lifting au visage, j’ai dit non ».

    Deux messages sur Twitter qui provoquent une tempête. Des sénateurs républicains réagissent : « c’est indigne » pour Ben Sasse du Nebraska, « cela ne grandit pas l’Amérique » selon Lindsey Graham de Caroline du Sud.

    « Que devient la campagne de la première dame contre le harcèlement sur les réseaux sociaux ? » s’interroge un commentateur.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.