GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Décret immigration: «une relation de bonne foi aux Etats-Unis» offre le visa

    media Les voyageurs attendent les derniers vols avant l'entrée en vigueur du «travel ban» ce jeudi 29 juin. REUTERS/Carlo Allegri

    Certaines dispositions du décret immigration de l’administration Trump sont entrées en vigueur ce jeudi soir 29 juin à minuit temps universel. Les ressortissants de 6 pays à majorité musulmane, Soudan, Somalie, Libye, Yémen, Iran, Syrie, ne peuvent entrer aux Etats-Unis, que s’ils sont en mesure de prouver une « relation de bonne foi » dans le pays. C’est la décision de la Cour suprême qui examinera le dossier sur le fond en octobre. Les juristes se sont penchés sur cette définition assez vague. Le département d’Etat donne quelques explications.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Cappomacio

    « Une relation de bonne foi aux Etats-Unis », le terme employé par la Cour suprême est un lien familial, une inscription dans une université ou un contrat de travail. Mais le diable se cache dans les détails. Il a donc fallu préciser ce qu’est une relation familiale valable dans la conception américaine : ce sont les parents et les beaux-parents, les enfants et éventuellement les conjoints des enfants et c’est à peu près tout.

    Les grands-parents, oncles et tantes, neveux, beaux-frères ou belles-sœurs sont exclus comme les fiancés. Et ces relations familiales doivent être prouvées par des documents officiels. De la même manière, un contrat de travail, une invitation pour une conférence, une inscription dans une université sont valables pour entrer aux Etats-Unis.

    Mais attention, les documents seront scrutés, les consulats ont pour mission de détecter toute invitation qui aurait pu être délivrée pour contourner le décret immigration et obtenir le précieux visa. Les associations caritatives par exemple, qui pourraient être tentées de « rendre service » en délivrant des documents de complaisance, seront particulièrement surveillées.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.