GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Vendredi 24 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 26 Mai
Lundi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Sinaloa: en l'absence d'El Chapo, la guerre des cartels fait rage au Mexique

    media Un cordon de police sur les lieux d'un affrontement entre la police et des hommes armés dans la localité d'El Aguaje. Sinaloa, Mexique, le 2 juillet 2017. REUTERS/Jesus Bustamante

    Au Mexique, la violence ne diminue pas. Surtout pas dans le Sinaloa, qui est tout simplement à feu et à sang. Rien que ce week-end, 30 personnes sont mortes, soit assassinées, soit abattues par les forces de l’ordre. Comment expliquer une telle augmentation de la violence dans cet Etat du nord-ouest mexicain?

    De notre correspondant à Mexico,

    L’Etat mexicain du Sinaloa est le théâtre, depuis plusieurs mois, d’une lutte interne au sein du cartel de Joaquín Guzmán alias « El Chapo ». Une guerre de succession déclenchée il y a plus d’un an, après l’arrestation puis l’extradition aux Etats-Unis du chef du cartel de Sinaloa.

    Une lutte interne qui débouche sur une guerre des cartels

    Cette lutte pour le pouvoir au sein de la mafia a provoqué une vague de violence croissante. Plus de 800 personnes ont été assassinées depuis le début de l’année. Et ce qui est d’autant plus préoccupant, c’est que l’on assiste actuellement à une escalade de la violence.

    En témoigne cet affrontement, le week-end dernier près du port de Mazatlán, entre des trafiquants de drogue, la police et l’armée. La fusillade a provoqué la mort de 17 délinquants, qui se déplaçaient dans quatre véhicules et disposaient de 22 armes à feu, dont plusieurs fusils d’assaut Kalachnikov.

    Ce n’est pas tout. En fin de semaine dernière, plus d’une dizaine de personnes ont été assassinées dans d’autres régions de l’Etat du Sinaloa. Car l’arrestation d’El Chapo Guzman et la guerre de succession qu’elle a provoquée entre ses fils, son frère et ses anciens associés ont inévitablement débordé.

    Quand la violence s'étend dans d'autres Etats du Mexique

    Cette nouvelle donne a entraîné un affaiblissement du cartel de Sinaloa, au profit des autres cartels - celui de Beltran Leyva par exemple -, qui cherchent à s’emparer des zones contrôlées par leurs rivaux. Le violence meurtrière n'est donc pas le seul fait d’une lutte interne, mais aussi d'affrontements entre cartels.

    Le plus actif dans cette lutte, c’est le cartel Jalisco Nouvelle Génération, devenu en quelques années le groupe de narcotrafiquants le plus puissant et le plus violent du Mexique. Il n’hésite pas à se frotter régulièrement au cartel de Sinaloa désormais fragmenté, allant jusqu'à séquestrer l’un des fils Guzmán, en collaboration avec un ex-associé de son père.

    Ce regain de violence, propre au Sinaloa, gagne d’autres Etats, principalement ceux où il existe, comme dans l'Etat du Chihuahua, une lutte entre les cartels pour le contrôle des routes de la drogue vers les Etats-Unis. Le mois de mai a été le plus meurtrier au Mexique depuis 20 ans : près de 2 200 homicides volontaires.

    → Écouter : Plus d’assassinats au Mexique en 2016 que dans plusieurs pays en guerre

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.