GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le groupe Etat islamique revendique l'attentat contre une mosquée chiite à Kaboul (communiqué)
    Amériques
    ONU

    L’ONU adopte un traité contre l’arme atomique boudé par les Etats nucléaires

    media Le traité n'aura aucune conséquence pour les neuf pays qui possèdent aujourd'hui l'arme atomique (illustration). Getty Images / Time & Life Pictures

    Un traité interdisant les armes nucléaires a été adopté ce vendredi 7 juillet aux Nations unies, fruit de la mobilisation des ONG et de pays engagés en faveur du désarmement. Ce texte devrait rester largement symbolique puisque le traité ne s'appliquera qu'aux pays qui le ratifient. Or, les puissances nucléaires –dont la France– sont clairement opposées à ce processus.

    « Chaque État partie s’engage à ne jamais produire, acquérir, posséder ou stocker d'arme nucléaire en aucune circonstance », indique dès son 1er article le traité élaboré par des organisations militantes et par un certain nombre d'Etats. Parmi lesquels l’Autriche, la Suède, le Brésil, le Mexique, l’Afrique du Sud ou encore le Nigeria. Ce nouveau traité entrera en vigueur lorsque 50 pays l'auront ratifié, mais il n'engagera que les pays signataires.

    Aucune conséquence donc pour les neuf pays de la planète qui possèdent aujourd'hui l'arme atomique : Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni, Inde, Pakistan, Corée du Nord et Israël. Même si le nouveau traité ne modifiera en rien leur capacité nucléaire, certaines puissances s'inquiètent de l'apparition de ce nouvel instrument juridique. Un diplomate d'un des pays possédant l'arme atomique évoque une démarche « idéologique », un traité qui donne « de faux espoirs ».

    La plupart des Etats dotés de la bombe préfèrent défendre un traité en vigueur depuis des décennies déjà, le Traité de non-prolifération nucléaire. Ils préfèrent aussi promouvoir une démarche de désarmement progressive. Selon un diplomate occidental interrogé par RFI, les tensions actuelles autour de la Russie ou de la Corée du Nord montrent qu'il est irréaliste de prétendre bannir l'arme atomique.

    La France a qualifié le traité adopté aux Nations unies de « texte inadapté au contexte sécuritaire international, caractérisé par des tensions croissantes et la prolifération des armes de destruction massive, dont témoigne notamment la menace nucléaire nord-coréenne ».

    →Le Projet de traité sur l’interdiction des armes nucléaires - cliquez ici

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.