GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: grand incendie à l'entrée du campus où se trouvent les manifestants (AFP)
    • Foot/Euro-2020: les Bleus, vainqueurs en Albanie (2-0), terminent en tête de leur groupe
    • Éliminatoires CAN 2021 : le Gabon s’impose à domicile face à l’Angola lors de la deuxième journée (2-1)
    • Iran: la Maison Blanche condamne l'utilisation de la force contre les manifestants
    Amériques

    Venezuela: Leopoldo Lopez, une libération à effet boomerang pour les autorités

    media Les partisans de Leopoldo Lopez, devant sa maison, vont continuer à manifester dans les rues de Caracas. REUTERS/Marco Bello

    Au Venezuela, la sortie de prison inattendue ce samedi de Leopoldo Lopez, l’une des figures de l’opposition, désormais assigné à résidence, n’a pas eu l’effet escompté par les autorités. Cette semi-libération, puisque désormais Leopoldo Lopez doit porter un bracelet électronique, devait permettre de calmer les ardeurs d’une population qui manifeste quotidiennement depuis plus de trois mois. Ce dimanche des manifestations sont prévues dans tout le pays, avec notamment une grande marche convoquée à Caracas. Une contestation galvanisée par cette réapparition près de quatre ans après son incarcération d’un leader plébiscité.

    Quelques heures après la nouvelle de la sortie de prison de Leopoldo Lopez, le président vénézuélien a tenu à soutenir cette décision lors d’une allocution télévisée. Nicolas Maduro s’est également adressé directement au chef de file du parti Volonté populaire. « En tant que chef d’Etat, je respecte cette décision et je dirais même plus : j’appuie la décision du Tribunal Suprême de justice ! Vous connaissez les divergences abyssales que j’ai avec monsieur Leopoldo Lopez. J’espère que cette mesure sera comprise et que monsieur Leopoldo Lopez, après près de quatre ans à la prison de Ramos Verde, va adresser un message de réconciliation et de paix, parce que le pays veut la paix ! »

    Lopez appelle à continuer les manifestations

    Mais c’est bien tout l’inverse qui s’est produit. Leopoldo Lopez n’a pu se prononcer devant les médias puisqu’il est assigné à résidence. Mais dans un message écrit et lu par un des responsables de son parti l’ancien détenu a appelé le peuple vénézuélien à continuer à manifester et à participer massivement au référendum organisé dimanche prochain par la coalition de l’opposition.

    Pour Luisa Ortega, procureure générale du pays et l’une des figures de proue de la contestation, bien que chaviste de la première heure, cette sortie de prison de Leopoldo Lopez n’avait qu’un but aux yeux des autorités, donner une meilleure image, surtout hors des frontières vénézuéliennes. L’Etat utilise des prisonniers comme des otages pour tenter d’obtenir des contre parties. Une manière de faire honteuse estime Luisa Ortega.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.