GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Ingérence russe présumée: le gendre du président américain devant les sénateurs

    media Jared Kushner, le 17 mars 2017 à la Maison Blanche. REUTERS/Jim Bourg/File Photo

    Il est à la fois le gendre bien-aimé et le haut conseiller de Donald Trump. Jared Kushner passe ce lundi 24 juillet 2017 devant la commission du Renseignement du Sénat des Etats-Unis. Les parlementaires vont écouter ses explications concernant les soupçons de collusion entre la Russie et l'équipe de campagne du milliardaire pendant la présidentielle de 2016.

    Jared Kushner a reconnu qu'il avait rencontré l'ambassadeur russe à Washington, mais aussi le dirigeant d'une banque russe visée par les sanctions américaines et une avocate proche du Kremlin. Mais il dément toute forme de collusion selon la presse.

    Toutes ces auditions sont à haut risque pour l'équipe de la présidence. À en croire plusieurs avocats, le gendre de Donald Trump va devoir jouer un numéro d'équilibriste. Car tout ce qui va être dit lors de ses auditions est susceptible d'être transmis au procureur spécial Robert Mueller.

    Le fils du président sera entendu à son tour

    Robert Mueller est en charge de l'enquête judiciaire dans l'affaire des ingérences russes dans la campagne. Les réponses du haut conseiller aux questions des membres du Congrès, sur la nature de ses rencontres avec des dignitaires russes, pourront donc ensuite nourrir l'enquête du procureur.

    Si Jared Kushner a accepté ces auditions, c'est pour montrer « patte blanche ». Il doit convaincre que ces rencontres ne concernaient que ses intérêts privés, et surtout que ces intérêts n'entraient pas en conflit avec sa place dans l'équipe de campagne du candidat républicain.

    Pour cela, le mari d'Ivanka Trump doit fournir des documents qui appuieront sa défense. Mais encore une fois, le moindre signe de collusion pourrait se retourner contre lui et contre son beau-père dans l’enquête du procureur.

    L'audition de M. Kushner sera suivie de celle du fils du président, Donald Junior, et de Paul Manafort, l'ancien directeur de campagne du président. Tous deux étaient présents lors de la réunion avec l'avocate liée au Kremlin.

    Nouvelles auditions en vue mercredi ?

    L'audition de MM. Trump et Manafort doit avoir lieu mercredi. Mais la présence des deux hommes n’est pas encore confirmée. Les avocats du fils de Donald Trump et de Paul Manafort sont en train de négocier avec la commission Justice du Sénat pour définir le cadre de ces discussions.

    Reste que la commission les a avertis : elle se réserve le droit de lancer des assignations en justice pour les contraindre à témoigner. Autant dire que les négociations ne devraient pas tarder à aboutir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.