GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le modèle économique de Facebook et Google est une «menace» pour les «droits humains», selon Amnesty
    • Séisme de magnitude 6,1 dans le nord-ouest du Laos
    Amériques

    Corée du Nord: l'ambassadrice américaine à l'ONU pose un ultimatum à Pékin

    media L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, au siège des Nations unies à New York, le 5 juillet 2017. Reuters

    Sur Twitter, Donald Trump a accusé la Chine, alliée de Pyongyang, de ne pas faire assez pour stopper les ambitions nucléaires nord-coréennes. Son ambassadrice américaine à l'ONU, qui tente de convaincre les Chinois de sanctionner plus durement Pyongyang, estime quant à elle que le temps des discussions a assez duré. Elle pose un ultimatum à Pékin.

    Avec notre correspondante à New YorkMarie Bourreau

    L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, a prévenu : pas question de convoquer à nouveau le Conseil de sécurité de l'ONU sans résolution sanctionnant plus durement Pyongyang. « La Chine doit décider si elle souhaite enfin prendre cette mesure vitale. Le temps de la discussion est révolu », écrit-elle dans un communiqué, symbole de l'exaspération américaine sur le dossier.

    Washington est en discussions depuis le 4 juillet avec Pékin sur un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord. Les Américains souhaiteraient frapper fort avec un embargo sur le pétrole.

    La Chine, qui s'était jusqu'à présent montrée très soucieuse de protéger son turbulent voisin nord-coréen, a déjà prévenu que son influence sur le régime de Kim Jong-un était désormais très limitée.

    Pékin appelle les Etats-Unis à ne pas lier échanges commerciaux et dossier nord-coréen

    Face aux pressions américaines et aux menaces de représailles militaires, Pékin pourrait finalement se laisser convaincre qu'adopter de nouvelles sanctions est la moins mauvaise des solutions.

    Ce lundi, la Chine a d'ailleurs appelé les Etats-Unis à pas lier le dossier du nucléaire nord-coréen aux discussions sur le commerce entre les deux puissances. « Nous estimons que le problème du nucléaire nord-coréen et les échanges commerciaux sino-américains sont deux sujets distincts, appartenant à des domaines complètement différents » et qui « ne doivent pas être discutés conjointement », a affirmé le vice-ministre chinois du Commerce, Qian Keming, à l'occasion d'une conférence de presse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.