GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Un «parcours impeccable» selon D. Trump: Christopher Wray nouveau patron du FBI

    media Le Sénat américain a confirmé mardi 1er août la nomination de Christopher Wray à la tête de la police fédérale (FBI) par 92 voix pour et 5 voix contre. REUTERS/Joshua Roberts

    Aux Etats-Unis, le Sénat américain a confirmé ce mardi 1er août la nomination de Christopher Wray à la tête du FBI, trois mois après le limogeage de son prédécesseur, James Comey, par le président Donald Trump.  Ancien associé dans un des plus grands cabinets d'avocats du pays, le nouveau directeur de la police fédérale, qui entame un mandat de dix ans, est déjà familier avec le tout Washington.

    Christopher Wray travaillait jusqu'à présent pour King and Spading, un cabinet d'avocat privé et international qui compte parmi ses clients des sociétés à gros capital comme le groupe immobilier Trump.

    Né à New York en 1967  dans une famille de juristes, Christopher Wray est diplômé de la prestigieuse université américaine de Yale. Il est spécialisé en droit pénal, sur la criminalité financière des entreprises. Un homme au parcours impeccable selon le président américain.

    Âgé de 50 ans, Christopher Wray est notamment connu pour avoir défendu, en 2013, Chris Christie, le gouverneur du New Jersey, un proche de Donald Trump, dans une affaire de scandale politique.

    Avant de travailler dans le privé, Christopher Wray a dirigé de 2003 à 2005 la division pénale du ministère américain de la Justice sous l'administration de George W. Bush. Il a d'ailleurs travaillé directement sous les ordres de James Comey, son prédesseur à la tête du FBI, limogé en mai dernier pour mal géré l’enquête sur les emails d’Hillary Clinton selon la Maison Blanche.

    Habitué des hautes sphères, son premier défi sera de gagner la confiance des Américains et des quelque 36.000 employés du FBI, en leur assurant l'indépendance de l'agence américaine de renseignements face aux « puissants » et à la Maison Blanche.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.